Le calendrier du Sake au Japon

Amateur de sake vivant dans l’archipel, ou touriste de passage, vous pouvez trouver tous les évènements du Sake sur ce calendrier.

Malheureusement tout en japonais, le calendrier reste simple d’usage. Il vous faut choisir une préfecture et ensuite indiquer un mot clef, si vous en avez en tête, ainsi qu’éventuellement la catégorie d’évènement qui vous intéresse: l’ouverture d’un magasin (蔵開き・蔵開放), le tour guidé d’une maison de production (蔵見学 ), ou une dégustation de sake chez le producteur (試飲販売).

Le sake est un alcool de riz que l’on produit comme de la bière, c’est à dire par fermentation répétée. En réalité, sake en japonais signifie alcool. Aussi au Japon parle-t-on plutôt de nihonshu (日本酒), « alcool japonais ». Bien qu’on en parle comme du vin, les japonais considèrent le nihonshu plutôt comme de la bière de riz.

 

Documentaire sur la production du sake (japonais uniquement, mais intéressant à zapper en quelques minutes pour les images):

RELATED POSTS

4 Commentaires

  1. Répondre

    Dahlia

    18 décembre 2014

    Intéressant !! J’apprends des choses ^^ et le gout ? vous avez déjà goutté?

    • ameliemarieintokyo

      19 décembre 2014

      Oui bien sur. J’aime beaucoup le sake, et selon les types et regions, cela differe. Comme le vin et la biere en fait :).

    • papieravion

      21 décembre 2014

      Mieux , beaucoup mieux que la bière! : très différent en fait: le Sake à de nombreux points communs avec le vin et la plus grande différence avec lui est sa très grande faiblesse: il ne se conserve pas: aussitôt ouvert il doit être bu dans les 24 h. , meme conservé au froid.
      Chaque région du japon , chaque parcelle de champs de riz avec ses variétés différentes donnent un cru particulier.Quand aux gouts il y’en a autant de différent que pour les vins.
      Bref, les Français ont tout à apprendre sur le Sake et certains chefs étoilés et sommeliers commencent à le mettre à leurs menus à Paris.
      Ce que les producteurs Japonais ne savent pas encore faire à l’instar des producteurs de Beaujolais: une gigantesque et efficace opération marketing pour valoriser cet alcool de riz trop longtemps galvaudé par les petits verres offerts à la fin du repas dans les restaurants chinois.
      Les consommateurs japonais eux-mêmes méconnaissent ce produit qui est de loin aussi varié et aussi riche que notre vin.
      Kampai!

    • ameliemarieintokyo

      21 décembre 2014

      C’est vrai que l’offre est très riche. J’ai vu une exposition sur le riz fascinante de ce point de vue là.

      Par contre, je suis étonnée sur la question de la conservation, car certains de mes amis achètent des bouteilles dans des bars où ils vont frequemment, et les gardent ouvertes. De même, lorsque l’on visite un producteur et que l’on goûte, les bouteilles sont dejà ouvertes. Nous mêmes nous avons une bouteille ouverte au frigo. Cela doit dépendre des types de sake je pense. Il a en effet des points commun avec le vin, mais aussi avec la bière :). C’est très intéressant de voir que les francais se mettent du côté vin quand au Japon, on se met côté bière (pas toujours ! Mais dans la definition). Je me demande aussi pourquoi on l’appelle sake, alors que c’est du honshu !

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.