J’ai (enfin) la télévision japonaise …

Très réticente à l’origine, j’ai cédé à l’appel des sirènes de la télé made in Japan. À moi les émissions étranges, les publicités hilarantes et bien sûr, à moi une meilleure compréhension du japonais.

Plutôt que d’acheter un téléviseur, mon Nippon m’a commandé depuis la Russie (quel romantique!), une clef usb tuner, me permettant de connecter mon ordinateur à la prise antenne de mon appartement. Je n’étais pas convaincue au départ, mais après quelques difficultés techniques, 8 chaines sont apparues dans mon lecteur (les chaines gratuites locales, à savoir NHK, NHK truc, NHK machin, NHK bidule et TBS). Vive la diversité.

Un peu méfiante, je n’avais pas encore pris le temps de me poser pour regarder plus longuement une chaine quand … Au moment de me lancer dans mes révisions de japonais, je lançais l’application. J’avais en tête de n’écouter que distraitement, histoire de baigner dans la langue. Ahahahaha (je vous vois vous marrer).

Il a fallu que je tombe sur le genre d’émission que j’abhorre mais qui réussissent toujours à m’envoûter. Une émission de match-making, d’entremise amoureuse entre des (beaux, riches, sexy ou non) PDG et des japonaises célibataires, お見合い大作戦!社長限定, grosso modo, « Rencontre arrangée, la grande bataille, édition limitée les PDG« . Ratio ? 19 hommes pour 72 femmes (choisies sur plus de 700), venant de tout le Japon (d’Hokkaido jusqu’aux îles Kyushu). Âgées de 19 à 40, elles sont arrivées sur le lieu de l’émission, Niigata, en car. Connaissant la culture du omiai, le mariage arrangé au Japon, dont je vous avais précédemment parlé, ce n’est pas étonnant. L’émission est une variante du programme Marry Our Men, la variation étant le statut de PDG de nos plus-pour-longtemps-célibataires.

Le leader, le beau roi des PDG de Niigata.

Le leader, le beau roi des PDG de Niigata.

L’émission alterne entre un plateau télévisé où des stars commentent les évènements, des enregistrements précédents l’émission à propos des participants, et bien entendu les « épreuves » prévues pour créer de beaux couples. Malgré des apparences sexistes, deux points positifs que j’admettrai, c’est que les femmes présentent toutes des profils et des beautés différentes, on est loin des plastiques superficielles et certaines prennent l’initiative (notamment de demander direct en mariage leur cible!).

L’émission présente l’aventure de chaque PDG en commençant par le leader, celui qui a eu le plus de succès et est considéré comme le sexy dandy de cette saison. Tout se débute avec une période dite de free time, dans ce qui ressemble à un gymnase, durant laquelle les femmes tentent de se présenter et de faire la conversation à l’homme ou les hommes de leurs choix. Plein de blagues et de jeux de mot fusent, et les rires des commentateurs seraient presque contagieux.

Retour sur le plateau télévisé

Retour sur le plateau télévisé

Il se passe une sélection, après laquelle les femmes viennent manger dans la maison familiale du PDG (vous l’aurez compris, à aucun moment les candidates n’auront de moment « privé » pour vraiment discuter avec leur beau PDG). On retrouve tous les tics de séduction des japonaises. On demande aux familles les qualités d’une femme de PDG. The réponse ? « Une bonne mère de famille », « une femme qui tienne bien la maison », « une épouse qui soutienne son mari ». Bref, case femme au foyer. Le tout est bouclé en … deux jours (l’amour est dans le pré peut aller se rhabiller!).

La recette pour gagner le coeur de son PDG préféré ? Qu’elles soit discrètes ou qu’elles tentent de gagner leur coeur par l’humour (ou en étant bourrées, au choix), celles qui réussissent sont celles … qui déclarent dès le départ n’avoir qu’UN des candidats dans leur viseur. Ou presque.  L’une des sérieuses prétendantes du leader (une beauté d’après les commentateurs) a perdu sa chance en … allant parler à un autre candidat à la dernière minute. Vous auriez vu la tête (exagérée sans doute) du leader, qui vexé comme un pou, l’a éliminé d’office du second round, avant de choisir celle qui avait été la plus modeste, discrète et qui avait déclaré d’emblée qu’elle n’aimait que lui. Le suivant lui, a opté pour une femme assez rigolote, plutôt jolie, mais surtout au caractère bien trempé. D’ailleurs, il n’a fait venir qu’elle pour la déclaration d’amour (ou de rejet) face à … toute la troupe. La déclaration d’amour commence par une volontaire qui s’apprête à déclarer sa flamme. Les autres intéressées doivent alors se manifester par un « hep, attend! » (ちょっと待った). Elles font toutes un petit speech, et le futur amoureux fait son choix sous le regard ému de la famille et des caméras. Laa bataille la plus hardcore sera pour le coeur d’un jeune styliste plutôt ハンサム, avec 13 tigresses. Fiou, la température monte et les kanji fusent sur mon écran. C’est le drame lorsqu’un PDG s’intéresse à une femme qui s’intéresse à un autre PDG (cette phrase me donne mal à la tête). Certaines des prétendantes sont vraiment sympathiques, comme cette belle jeune femme qui raconte avoir été traitée d’ours en raison de sa grande taille. Et qui se retrouve perdue entre deux prétendants (honnêtement DEUX JOURS pour se décider, c’est un peu violent).

Ce n'est plus un triangle à ce stade !!

Ce n’est plus un triangle à ce stade !!

Un petit aperçu avec cette bande annonce palpitante !

 En attendant, mes révisions sont au point mort.

RELATED POSTS

4 Commentaires

  1. Répondre

    lazulirondoudou

    23 février 2015

    plus trop le temps de regarder la TV ces derniers temps mais c’est assez addictif!
    2 jours pour choisir l’homme qui va partager le reste de mes jours ca serait impossible pour moi mais si on cherche juste un bon parti je suppose que c’est faisable
    ca devait etre bien marrant comme emission XD

  2. Répondre

    Béné

    21 février 2015

    Je n’ai pas tenu toute l’émission xD

  3. Répondre

    madameananas

    19 février 2015

    Excellent! Merci pour cet aperçu! Effectivement choisir en 2 jours c’est un peu raide! Les critères de choix pour une bonne épouse aussi m’enfin…

    Ce qui me fait marrer avec la TV japonaise c’est les 850 trucs écrits de toutes les couleurs partout sur l’écran!

  4. Répondre

    ifeelblue

    19 février 2015

    ahah! tu sais moi je regarde The Bachelor, alors… 😀

    mais sérieusement, je trouve que la télé, malgré tous ses défauts, permet d’apprendre plein de choses sur la culture du pays. 🙂

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.