Vivre en Ouzbékistan n'a pas toujours été facile. Néanmoins j'en garde de bons souvenirs et je suis particulièrement contente d'avoir habitée Tachkent en automne !

Vivre en Ouzbékistan n’a pas toujours été une évidence. J’ai même eu des moments difficiles ! Cependant je suis vraiment contente d’être arrivée à la fin de l’été. J’ai pu vivre à Tachkent en automne, sans doute l’une des meilleures saisons pour découvrir le pays et la capitale ouzbèque. Petite page d’un après-midi tranquille chez moi.

La belle Tachkent en automne

La météo est clémente. Il fait doux et ensoleillé. Le ciel bleu est dégagé quasiment tous les jours ! Tachkent se pare aussi de magnifiques couleurs rouges et mordorés. Par ailleurs, les feuilles d’automne s’amoncellent dans la rue.

Par un bel après midi, j’entends des éclats de rire. De ma fenêtre, je me penche pour découvrir les enfants de l’école 9, armés de balais en paille, poussant les feuilles en tas, en rigolant. Les écoles n’ont pas vraiment de nom. Elles sont juste numérotées.

Sous le regard strict de leur professeur, cette classe a balayé la cour entre les immeubles environnants. Les garçons se couraient après. Les filles chahutaient, délaissant leurs balais pour mieux bavarder, cachées derrière les petits cabanons vert bouteille.

Avec plus ou moins de sérieux et de passion, ils ont constitué des tas de feuilles mortes pour finalement les glisser sur des bâches. Service communautaire, service civique, intégration dans la société.

Si vous passez par l’Ouzbékistan un beau jour en automne, délaissez pour quelques heures les sites touristiques et perdez vous dans la ville. Peut-être aurez vous la chance d’assister à une scène typique de la vie ouzbèque moderne !

RELATED POSTS

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.