Impossible de faire l'impasse sur les toilettes japonaises pour quiconque se rend au Japon. Mais vous aurez beau être averti.e, la première fois où vous ressentirez l'appel de la nature et ferez face aux W.C modèle Goldorak, ce sera sans doute l'expérience de toute une vie. Voir une révélation ésotérique.

Vous voilà enfin arrivé au Japon, cette terre promise, et vous n’avez qu’une hâte, explorer. Oui, mais voilà, la nature vous appelle et vous devez faire face à votre première expérience de l’hospitalité locale : les toilettes japonaises. Si vous êtes encore à l’aéroport ou si vous séjournez dans un hôtel relativement moderne et confortable, pas de panique. En principe, vos toilettes seront accompagnées d’un anglais douteux, certes, mais bienvenu. Si tel n’est pas le cas ? Priez, pauvres fous !

Toilettes et toilettes

Qu’on s’entende, il existe tout une variété de toilettes japonaises. Vous pourriez bien n’avoir jamais à faire à un modèle très compliqué.

  • « À la turque »

Ce sont les toilettes japonaises traditionnelles. Si vous n’êtes pas fan, faites bien attention à repérer ces kanji 和式(わしき). Elles sont encore très fréquentes dans les gares.

toilettes japonaises

  • « Occidentale »

Ce sont les mêmes que celles que vous avez chez vous. Pour ne pas vous planter à la gare, apprenez ces kanji 洋式(ようしき).

  • « Goldorak »

Sur le principe, ces toilettes ultra modernes n’ont pas réinventé le concept de faire ses besoins et de les faire disparaître incognito avec de la flotte. Cependant, elles sont dotées de ce qu’on appelle communément un washlet (ウォシュレット) qui fournit plus ou moins d’options selon le modèle. Le washlet est en réalité un nom de marque, mais comme pour kleenex ou frigidaire, la marque est passé dans le vocabulaire commun.

Arrêt sur image : Etiquette des toilettes (côté femme)

Il n’est pas rare que les femmes aient à faire la queue pour les toilettes, surtout en gare. Si vous réalisez que vous faites face à des toilettes 和式 et des 洋式, mais que vous n’avez pas envie d’aller dans les toilettes à la turque, pas de panique. Attendez de voir quelles toilettes seront libérées lorsque vient votre tour. Si ce sont des toilettes traditionnelles, n’y allez pas. Vous pouvez vous écarter ostensiblement pour que les personnes derrière vous comprennent. Il n’est pas rare qu’une femme de la file se décide à y aller à votre place.

Comment savoir si vous faites face à des toilettes high-tech ?

  1. Ouvrez la porte;
  2. Inspectez la pièce;
  3. Si vous voyez une télécommande, qu’elle soit au mur ou sur le bras des toilettes (à droite le plus souvent), vous êtes face à  des Goldo-chiottes.

toilettes japonaises

toilettes japonaises

Quelles fonctions ?

Dur de dresser la liste complète des options mais voici le pack essentiel des toilettes nipponnes.

  • Le jet d’eau

Il existe en réalité plusieurs types et ont tous plus ou moins pour fonction de vous donner une meilleure hygiène. Cependant, à l’origine, le jet d’eau aurait été inventé pour aider à aller aux toilettes en cas de constipation.

  • Le sèche-cul

Alors honnêtement, je suis curieuse des retours sur le sujet. Je ne sais pas dans quelle dimension ce séchoir intégré de faible intensité peut sécher nos derrières princiers.

  • La lunette automatique

Ce mode me foule toujours un peu les jetons. Parce que bon, imaginez que la technologie se rebelle et bam. Vous voila plié.e en sandwich sur les toilettes et… Bref, la lunette, ainsi que le couvercle des toilettes peuvent se relever et s’abaisser automatiquement. Certains modèles réagissent à votre entrée dans les toilettes ou lorsque vous allumez la lumière. D’autres selon que vous leur faites face ou non.

  • Le siège chauffant

Fonction particulièrement appréciable en hiver !

  • Désodorisant

Je ne vous fait pas un tableau.

  • Musique ou bruit de cascade

Histoire de préserver son honneur parce que faire caca c’est la te-hon.

Votre mission : devenir le seigneur des toilettes japonaises

On rigole, on rigole, mais les aventures désastreuses dans les toilettes japonaises existent bel et bien. J’irai jusqu’à dire que les japonais ont transformé ce qui n’était qu’une question de chasse d’eau, en un labyrinthe de technologie. Il ne s’agit pas ici de potasser pour passer votre permis W.C. . Mais disons qu’un poil de préparation ne fait jamais de mal à personne.

La bonne nouvelle : les toilettes modernes sont bien souvent accompagnées de symboles. Ces derniers sont en général suffisamment clairs pour avoir une petite idée de leurs fonctions. La mauvaise nouvelle : au Japon, beaucoup de toilettes dites high-tech ne comportent que des symboles et / ou du japonais écrit.

Briefing avant arrêt-pipi :

  • Il est rare d’être à court de papier toilette au Japon. Cependant, préparation est mère de sureté et avoir de quoi pallier à une pénurie de PQ est toujours souhaitable.
  • Le savon se fait rare à l’étape après pipi. Vous trouverez toujours des lavabo, mais le savon et le séchoir sont optionnels. C’est pourquoi, ayez sur vous une petite serviette et soit un flacon de savon, soit pour les plus maniaques, une solution hydro-alcoolique.

Étape 1 Où sont les toilettes ?

Facile ! Il vous suffit de connaître les trois mots ci-dessous :

  • 手洗てあらい: littéralement « pour se laver les mains »
  • トイレ: vient de l’anglais toilets
  • 便所(べんじょ) : littéralement « lieu pratique »

Le Japon est un pays fantastique où vous ne manquerez pas d’opportunités d’aller au petit coin. Gares, supermarchés, parcs, centres commerciaux, lieux touristiques – Mont Fuji inclus !, tous ces lieux sont équipés de commodités pour leurs clients. L’hygiène n’est pas toujours irréprochable, mais les W.C. publics sont régulièrement nettoyés et restent nettement plus agréable qu’en France. Toujours est-il que, si êtes amenés à demander où sont les W.C., cette petite phrase est à noter précieusement dans vos notes de voyage :

  • すみません、トイレはどこですか。(sumimasen, toire wa doko desu ka) Excusez-moi, où sont les toilettes ?

Si vous ne pensez pas retenir la version longue, la version courte sera tout aussi explicite.

  • すみません、トイレは・・・(sumimasen, toire wa ?) Excusez-moi, les toilettes sont… ?

Étape 2 Entrez dans les bonnes toilettes

Le bleu indique généralement le côté homme (男) tandis que le rouge / rose symbolise les toilettes pour femme (女).

toilettes japonaises

Étape 3 Prenez le contrôle de votre nouveau vaisseau

Votre premier boulot de capitaine, c’est de repérer le mécanisme de la chasse d’eau, souvent symbolisée avec ce symbole  ながす. Non loin, vous devriez avoir les kanji 大 (grande) or 小 (petite). Là encore, inutile de vous faire un dessin. Par ailleurs, dans le cas des toilettes japonaises publiques, vous pourriez être confronté.e à différent modèle de chasse d’eau :

  • Capteur : la chasse d’eau se déclenche en passant sa main devant un capteur;
  • Petite poignée sur le côté gauche des toilettes;
  • (Rare) bouton au sol, que vous pressez avec le pied.

Puis, cherchez 止 (ne pas faire) ou encore 停止(ていし) (stop). Quelque soit l’indication exacte, ce bouton permet d’arrêter n’importe fonction que vous auriez mis en route par inadvertance. Surtout, ne paniquez pas et ne vous levez pas de la cuvette, ce qui aurait pour conséquence d’inonder le sol.

Ensuite, si vous faites face à la Rolls Royce des W.C. nippon, mon conseil numéro c’est de ne-jamais-presser-les-boutons-avant-d’être-assis. Heureusement, les toilettes japonaises les plus modernes ont des détecteurs. Ainsi ceux-ci bloquent les diverses fonctions si l’utilisateur n’est pas assis. Ce n’est pas le cas chez moi !

Étape 4 Potassez le vocabulaire des toilettes

Il va de soi que je ne peux couvrir tous les modèles existant. Cependant, les explications ci-dessous sont suffisantes pour la grande majorité des toilettes japonaises. Il est aussi intéressant de savoir que les constructeurs ont décidé d’uniformiser les symboles utilisés sur leurs commandes.

toilettes japonaises

Accrochez-vous, c’est parti ! Premièrement, les différents jets.
  1. おしり : veut dire « fesses ». Petit jet pour votre derrière.
  2. やわらか : veut dire « souple ». Spray plus doux pour votre derrière
  3. ビデ : vient du français bidet. Petit jet à l’avant, pour ces dames.
Deuxièmement, les fonctions qui y sont rattachées.
  1. 水勢(すいせい) ou encore 洗浄強(せんじょうつよ)さ: font référence à l’intensité du jet d’eau. Vous devriez voir les boutons 強 et 弱 soit « fort » et « faible ». En pressant l’un ou l’autre, vous pouvez modifier cette intensité.
  2. 洗浄位置(せんじょういち) : fait référence à l’angle du jet d’eau. Vous devriez voir les boutons 前 et 後 soit « avant » et « arrière ».
  3. 温水(おんすい/rt>) : fait référence à la température du jet d’eau. Vous devriez voir les boutons 高 et 低 soit « élevé » et « bas ». Attention, dans le cas d’un siège chauffant, ces mêmes kanji sont utilisés pour le chauffage de la lunette.
  4. マッサージ : il s’agit du mode massage, recommandé en cas de constipation, avec un jet qui varie en intensité. Ce mode peut être accompagné de commande séparées avec 入 (allumer) and 切 (éteindre) ou encore 入切 (allumer/éteindre).
  5. ムーブ : vient du mot anglais « move ». Proche du mode massage, le jet cible une zone bien précise et « bouge ».
Troisièmement, les fonctions additionnelles.
  • 音姫(おとひめ) : littéralement « son de princesse ». Permet d’enclencher une petite musique ou bruit de cascade pour masquer vos pss, ploufs et autre prouts dont vous devriez avoir honte jusqu’aux doigts de pieds. Sur certains modèles, vous pouvez modifier le volume (音量(おんりょう)).
  • 乾燥(せんじょう) : fait référence au séchoir.
  • 乾燥温度かんそうおんど : fait référence à la température du séchoir. Vous devriez voir les boutons 高 et 低 soit « élevé » et « bas ».
  • パワー脱臭(ダッシュう) : désodorisant.
  • 暖房(だんぼう) ou 暖房便座(だんぼうべんざ) : siège chauffant.

Enfin, les deux fonctions suivantes ne doivent pas vous préoccuper outre mesure : ce sont deux boutons pour enclencher le nettoyage automatique du jet.

  • ノズルそうじ
  • 便器そうじ

Étape 5 : NE POUSSEZ SURTOUT PAS LE BOUTON D’URGENCE

Les toilettes japonaises publiques sont équipées en général d’un gros bouton rouge. Clairement gros et clairement rouge. Ceci n’est donc pas le bouton pour tirer la chasse, mais le bouton pour les urgences. C’est-à-dire que si vous pressez ce bouton, non seulement vous mettez sur le pied de guerre le gardien local, mais en prime, vous n’aurez toujours pas tiré la chasse. Ceci est ou n’est pas inspiré de faits vécus.

Pssst : découvrez aussi le guide pour le climatiseur japonais ici !

RELATED POSTS

1 Comment

  1. Répondre

    Kamome

    9 septembre 2018

    Ton guide m’a bien fait rire ! Autre petit détail « amusant » : le nombre de Japonaises qui ne se lavent pas les mains après, ou qui n’utilisent pas de savon (quand il y en a)… Ou est-ce moi qui suit mal tombée ?

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.