Ayant à tort la réputation d'une région peu intéressante à visiter, c'est pourtant à Nagoya que se trouve le second temple le plus sacré du Japon, le sanctuaire Atsuta. Il attire chaque année plus de 9 millions de visiteurs !

Ne ratez pas le très vieux sanctuaire Atsuta qui vaut un joli détour par Nagoya !

Atsuta-jingû (熱田神宮) ou encore Atsuta-sama, Miya 

Il s’agit d’un sanctuaire shintoïste établi sous le règne de l’empereur Keiko (71 – 130). Si son nom officiel est Atsuta-jingû, il est communément appelé Atsuta-sama (le vénérable Atsuta) ou encore Miya (le Sanctuaire).

Ce temple fait l’objet d’une véritable vénération à travers tout le Japon, en raison non seulement de ses deux millénaires mais aussi de ses trésors nationaux – plus de 4000, parmi lesquels, l’épée légendaire Kusanagi, l’une des 3 reliques impériales du Japon.

Une histoire de deux millénaires 

Selon le Kojiki (chroniques historiques les plus anciennes du Japon) la construction du sanctuaire avait pour objet d’abriter l’épée sacrée et les reliques du prince Yamato Takeru. Les constructions ont été maintenues en état à travers les siècles grâce aux donations de ses bienfaiteurs (dont Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi, Tokugawa …).

En 1893, il est rénové avec l’introduction du style architectural Shinmeizukuri (utilisé pour le premier temple du Japon, Ise). Les bâtiments seront refaits et réarrangés une nouvelle fois en 1935, tout en préservant son histoire et la signification culturelle du sanctuaire.

À l’instar du Château de Nagoya, les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale provoquent un incendie destructeur. En 1955, les reconstructions sont achevées et de nouveaux bâtiments seront ajoutés au site, qui s’étend à plus de 200 000 m2. En 1966, afin d’abriter les trésors du sanctuaire (objets, manuscrits, documents …) , un Hall des trésors est construit.

Le sanctuaire Atsuta a une histoire légendaire

Ce temple est dédié à la vénération de Atsuta no Okami ainsi que des 5 grands dieux d’Atsuta, tous liés à la légende de l’épée sacrée : Kusanagi no Tsurugi, l’épée ancienne, relique impériale japonaise.

Son importance égale celle de Durandal en France ou Excalibur en Angleterre. L’épée est un cadeau de la déesse Amaterasu Omikami, et représente l’autorité de l’empereur du Japon depuis des temps immémoriaux. Selon la légende elle aurait disparue, et seule une réplique existerait encore. Cependant les reliques impériales ne sont jamais montrées au public et leur vue reste réservée à la famille impériale et aux prêtres qui en ont la garde.

La visite était vraiment sympathique, le sanctuaire étant suffisamment vaste pour nous faire oublier la ville. Une petite cantine est ouverte, où l’on peut commander un bol de ramen et boire du thé en prenant le temps d’apprécier cette coupure de la vie citadine.

Adresse : 1-1-1 Jingu, Atsuta Ward, Nagoya, Aichi 456-8585

RELATED POSTS

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.