Voyager avec Willer Express pour visiter le Japon

Willer Express

Si vivre à Tokyo est une expérience fascinante, la découverte approfondie du Japon ne peut passer que par l'expérience du voyage à travers ses contrées, ses villes historiques et ses lieux mystiques. Willer Express offre un bon moyen de voir du pays !

Pour vous déplacer au Japon vous avez plusieurs options. Vous pouvez prendre l’avion, le train et enfin les entreprises de bus. J’ai eu l’expérience de voyager avec l’une des plus sympa pour les étrangers, l’entreprise Willer Express. Personnellement, je n’ai que de bonnes expériences, aux promesses tenues et au confort absolu (pour un bus !).

 

Willer Express

La carte des destinations/départs.

Se déplacer au Japon est de manière générale assez cher !

C’est bien connu, circuler au Japon a un coût conséquent. Si l’avion se révèle avantageux en certaines circonstances, par exemple Osaka – Okinawa coutant à peine 60 € en basse saison, les trajets tels que Tokyo – Kyoto sont plus coûteux. Le shinkansen, train rapide japonais, équivalent de notre TGV national, coûte la bagatelle de 26 000 ¥ aller – retour. Bien sûr, il existe (heureusement !) le fameux JR PASS permettant de voyager à travers le Japon sous une certaine durée (7 jours, 14 jours, 21 jours) à un prix fixe. Cependant, ce n’est pas une solution pour tous. D’une part, les japonais ne peuvent en bénéficier, d’autre part seuls les étrangers en séjour temporaire (90 jours) peuvent l’acheter. Du coup, ben, les non-touristes doivent casser la tirelire…

… Ou bien ils prennent le bus !

Face aux tarifs rédhibitoires des compagnies aériennes et ferroviaires, nous nous sommes tournés vers les compagnies de bus couvrant de longs trajets. Une rapide recherche amène à la compagnie Willer Express, l’une des plus connues (malgré son site internet relativement moisi). Il existe évidement d’autres entreprises, certaines offrant des prix compétitifs. Seulement je considère que Willer Express est tout de même la plus foreigner-friendly. La plus accessible pour des touristes qui ne parlent pas japonais. Par ailleurs, Willer Express permet aussi de réserver d’autres entreprises à partir de son site en ligne.

Willer express c’est à la fois la classe éco, la classe éco + et la classe affaires

Les prix démarrent assez bas. Vous pouvez donc tirer votre épingle du jeu et vous en sortir pour vraiment pas cher. Cependant, ils peuvent aussi grimper et être, finalement, aussi chers que pour le shinkansen. Gloups ! Cette variation est basée sur les dates, les horaires de départ, le trajet mais aussi le type de bus (confort) pour lequel vous optez.

En effet, l’entreprise Willer Express propose tout un choix de bus, de la base que l’on connait tous, à des bus très high-tech et n’ayant rien à envoyer à la classe affaires d’un avion.

Willer Express

Exemples de modèles de bus

Les critères à prendre en compte sont alors multiples : inclinaison du siège, nombre de passagers par rangées, sanitaires à bord ou non, coffre à bagage, femmes à bord uniquement, rideaux, écran, wi-fi, prises électriques, repose-pied …

Bon à savoir : les bus font des arrêts toutes les 2 ou 3 heures sur des aires d’autoroutes incroyablement propres et bien équipées en sanitaires. Pas de panique si vous n’avez pas de toilettes à bord !

Willer Express

J’ai testé le Cocoon.

Fidèle à son nom, le bus Cocoon offre un véritable cocon de confort au voyageur. Isolé des autres passagers le siège est moelleux, a un écran, un petit miroir, un relève pied ainsi qu’une tablette pour poser ses affaires.

Les prix grimpent avec les distances

Un Tokyo – Kyoto démarre à 3,500¥ et un Nagoya – Nara est aux environs de 2,500¥. Les prix affichés sur la page du site ne valent que pour un aller (malgré la trompeuse flèche à double sens…). Comptez donc le double pour un aller – retour. Les prix restent néanmoins bien plus abordables que le train.

Plus vous réservez à  l’avance – 3 mois au maximum pour les bus Willer Express, 1 mois pour les bus d’entreprises tierces, plus les prix seront bas. En effet, la compagnie a mis en place un système de premier arrivé, premier servi. Les retardataires payeront plein pot leurs tickets. Il existe des réductions enfants, étudiants et seniors. Si pour la première catégorie, celles-ci s’avèrent avantageuses ( – 50%), pour les suivantes, elles sont ridicules (100 ¥). L’entreprise propose aussi des pass spéciaux qui peuvent-être intéressants si vous souhaitez couvrir pas mal de distance.

Enfin, vous avez le choix entre des trajets de jour et des trajets de nuits. Question prix, aucune différence notable. Mais question organisation, vous avez tout intérêt à voyager de nuit. Les chauffeurs éteignent les lumières et les rideaux sont tirés. Vous devriez pouvoir sinon dormir, au moins vous reposer et ainsi profiter pleinement de votre première journée arrivé à destination au petit matin. Option testée et approuvée pour Tokyo – Kyoto.

Comment réserver des tickets avec Willer Express ? 

Les réservations sont assez faciles et peuvent se faire par téléphone ou en ligne. Vous pouvez aussi devenir membre. Néanmoins l’intérêt est limité si vous ne voyagez pas beaucoup. Leur FAQ (anglais simple) est très complète et couvre beaucoup de questions typiques. Le paiement se fait soit par carte de crédit soit en conbini.

Sur le site, vous faites une recherche basée sur votre point de départ et votre destination. Vous sélectionnez vos dates, puis choisissez votre aller favori et enfin votre retour. Puis vous pouvez indiquer le nombre de passagers, leurs noms et e-mail de contact. Enfin, vous avez une date butoir pour effectuer votre paiement, au delà de laquelle vos tickets seront perdus.

Prêtez attention aux détails, surtout concernant vos bagages. Tous les bus n’offrent pas l’espace nécessaire pour valises ou gros sacs, auxquels cas vous n’aurez pas le droit d’en transporter avec vous. La boulette !

Vous pouvez modifier votre réservation.

Une fois le paiement effectué, vous recevez un e-mail de confirmation à imprimer comme preuve de billet. En réalité, ils n’y prêtent guère attention. Retournez sur le site de l’entreprise Willer Express d’où vous pourrez accéder à votre réservation en ligne (e-mail + numéro de réservation).

Actions possibles :

  • choisir vos sièges;
  • échanger ou changer vos billets;
  • annuler (vous y laisserez des plumes selon la proximité avec la date de départ).

Comment ça se passe ?

Le Jour J, la compagnie vous envoie un petit message de rappel. L’e-mail de confirmation contient toutes les informations dont vous avez besoin :

  • heure de départ,
  • heure d’embarquement,
  • point d’embarquement,
  • ce qu’il vous faut faire.

Mon expérience avec Willer Express

J’avais fait le choix du bus de nuit. En effet, cela permettait de profiter de 4 jours à Kyoto. Notre départ était à Shinjuku. Attention à bien venir en avance afin de repérer l’endroit précis pour monter à bord de votre bus à partir des bureaux de l’entreprise.

Les deux salles d’attentes étaient combles. Toutes les 5 minutes résonnaient des appels pour les nouveaux départs. À l’aller, par curiosité et confort, nous avons opté pour le bus Cocoon. Ce fut vraiment une expérience incroyable. Oui, certes, cela reste un bus. Mais à côté de nos cars français, c’est une navette spatiale.

Les employés sont souriants, aimables et prêts à vous expliquer comment faire fonctionner le siège ou comment le trajet va se passer. Les lumières sont tamisées, on ne sent pas l’air conditionné, des couvertures sont proprement pliées sur nos sièges.

Le bus est parti à l’heure et a fait 3 arrêts avant notre destination. J’ai découvert des aires de repos d’une propreté à manger par terre. Les toilettes étaient spacieuses, avec miroirs, éviers, toilettes high tech. Les asiatiques, toujours aussi coquettes en la moindre circonstance, y faisaient leurs toilettes : démaquillage, masques, brossage de dents et autres petits soins… Moi en bonne pouilleuse, je trainais en pyjama.

  • Coût: 8 000 ¥ par personne

Pour le retour, nous avons embarqué à bord d’un autre modèle de bus, le Sleeper. Deux étages, toilettes à bord et rangées de rideaux pour votre intimité. Malgré un degré de confort en dessous du bus  Cocoon, le bien-être était au rendez-vous. Le calme aussi. C’est en silence que nous avons pris nos places au deuxième étage où d’autres passagers dormaient déjà. Le bus était à moitié plein, ce qui me permit de changer en douce de siège, afin de l’incliner sans gêner personne. Un indice ? L’absence de couverture sur le siège implique qu’il ne sera pas occupé.

Les toilettes à bord étaient propres et inodores. Le seul bémol étant qu’elles sont vraiment peu accessibles pour une personne à forte corpulence. La distance entre la cuvette et la porte est vraiment infime (une dizaine de centimètre).

Notre départ de Kyoto le fut à partir non pas d’un terminal mais d’un arrêt. Deux employés étaient néanmoins présents pour guider les passagers et annoncer l’arrivée d’un bus.

  • Coût: 6 000 ¥ par personne

L’expérience fut une réussite.

Je n’hésite vraiment plus à voyager de cette manière au Japon. Loin de mon expérience traumatisante avec la compagnie Eurolines pour l’Allemagne, j’ai adoré mes voyages en bus au Japon. Au final, même si cela ne vaut pas une vraie nuit de sommeil, nous ne sommes pas arrivés épuisés à destination. Nous avons pu profiter de Kyoto dès le premier jour !

ameliemarieintokyo

Éditeur web basée à Tokyo depuis 2013, travaillant dans la communication et le marketing. Passionnée d'écriture, de nature curieuse et sensible, j'apprécie particulièrement de mettre en scène mon quotidien nippon et de partager mon expérience de la société japonaise.

RELATED POSTS

3 Commentaires

  1. Répondre

    claire

    9 juillet 2017

    Bonjour,
    Merci pour votre retour d’expérience!
    Pour ma part j’aimerais relier Osaka à Kawaguchiko avec le bus de nuit de la compagnie Fujikyuko. Avez vous déjà expérimenté cette compagnie?
    http://bus-en.fujikyu.co.jp/highway/
    Je n’arrive pas à savoir si cette compagnie de bus possède une soute pour les bagages. Il me semble que l’information est écrite en japonais sur le site mais malheureusement je ne le comprends pas.
    Merci d’avance 🙂

    • ameliemarieintokyo

      10 juillet 2017

      Rassurez-vous les bus pour ce genre de trajet ont bien une soute à bagage. Il semble par contre que la compagnie limite 1 valise par passager (http://bus.fujikyu.co.jp/other/qa).

      Sinon je ne connais pas la compagnie et donc ne peut donner mon opinion, mais a priori, ça n’a pas l’air trop mal ^^. Bon voyage!

  2. Répondre

    Minemo

    20 janvier 2017

    Bonjour, je compte prendre un jbus pass willerexpress pour 5 jours et j’aimerais savoir si il faut obligatoirement réserver un bus ou si je n’ai besoin que du pass et mon passeport pour monter à bord ? Merci bien.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.