À la découverte des temples Nishi Honganji et Higashi Honganji à Kyoto

Higashi Honganji

Impossible de ne pas penser à Kyoto, ses mille temples, ses sanctuaires shintô, ses jardins cachés, lorsque l'on évoque le Japon. Kyoto, capitale impériale du Japon de 794 à 1868, a su préserver son patrimoine d'une richesse inégalée et semble incontournable à voir. Parmi les merveilles bouddhistes, les temples Higashi Honganji et le Nishi Honganji. Suivez le guide !

Higashi Honganji et Nishi Honganji sont deux temples principaux de la secte Jôdo Shinshû. Celle-ci fut fondée à la fin du XII ème siècle, durant la période Kamakura, par Shinran Shonin (1173 – 1262).

Pourquoi deux temples ?

C’est une histoire chaotique et politiquement sensible qui a abouti à la division en deux temples principaux.

Originellement, au cours d’une dispute successorale arbitrée par Toyotomi Hideyoshi, des terres furent confiées à la secte pour le temple Nishi Honganji à la fin du XVI ème siècle. Mais en 1602, le shogun Tokugawa Ieyasu divise le terrain, afin d’affaiblir l’influence de cette puissante secte, et un autre temple fut fondé.

Les kyotoïtes nomment affectueusement ces deux temples Onissan (お西さん, Cher Ouest) and Ohigashisan (お東さん, Cher Est).

Higashi Honganji

« Temple de l’Est des Voeux premiers » 

Ce temple aussi connu sous le nom de Shinshû Honbyô est relié au Shosei-en, un très beau jardin agencé au XVII ème siècle par Kobori Enshû.

Les bâtiments du Higashi Honganji (notamment la salle du fondateur, Hall Amida) furent détruit à 4 reprises par des incendies à l’époque d’Edo, et furent reconstruit à chaque fois, la dernière datant de 1895. Un autel est dédié au fondateur Shinran dans la salle du fondateur, tandis que l’autel dédié au Bouddha Amida se trouve dans le Hall d’Amida.

    • La salle du fondateur, Goei-dô : coeur des croyances de cette branche bouddhiste, situé au centre de l’enceinte, une des plus grandes structures de bois au monde avec 76 mètres de longueur, 58 mètres de largeur et 38 mètres de haut. Son toit est constitué de 175 000 ardoises.
    • La Porte de la salle du fondateur, Goei-dô Mon : sa construction débuta en 1907 et fut achevée en 1911. La structure mesure 28 mètres de haut. Le nom officiel du templre, « Shinshû Honbyô », y est inscrit.
  • Le Hall d’Amida, Amida-dô : situé à gauche du Goei-dô

Nishi Honganji

« Temple de l’Ouest des Voeux premiers »

Classé patrimoine mondial de l’Unesco, plus ancien, il fut mieux préservé que son compagnon oriental. Originellement, ce mausolée s’était développé dans les montagnes de l’Est de Kyoto. Mais après bien des conflits, il fut transféré grâce à la donation de terrain par Toyotomi Hideyoshi.

  • La Porte San Mon
  • Hon – do
  • Daishi -do, la salle du fondateur hébergeant une statue assise de Shinran Shonin

La visite des deux temples était gratuite. Nous avons l’occasion d’assister à une cérémonie bouddhiste. N’y connaissant pas grand chose, je ne saurai dire en quoi elle consistait exactement. Ce fut néanmoins très intéressant à observer et écouter !

Higashi Honganji

À quelques pas du Nishi Honganji, se trouve aussi le temple Kôshôji. Quoique moins imposant que son voisin, il vaut aussi le coup d’oeil !

Higashi Honganji

  • Accès: 7 minutes de la gare JR ou 5 minutes depuis le Nishi Hongan ji
  • Horaires: 5h50 – 17h30 (mars – octobre) 6h30 – 16h30 (novembre – février)
  • Gratuit
  • Page officielle

Nishi Honganji

  • Accès: 10 minutes à pieds du Nord – Ouest de la gare JR, bus 9, 28, 205, 206, 207
  • Horaires: 5h30 – 18 h (Mai – Aout) 5h30 – 17 h (Septembre – Avril)
  • Gratuit
  • Page officielle

RELATED POSTS

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.