Semaine à Moscou en image

Fin octobre, je suis allée rejoindre mon Nippon pour quelques jours à Moscou. Au début, le décalage avec le Japon m’a choquée, mais j’ai vite retrouvé mes habitudes et mon amour pour la Russie.

La Russie et moi c’est une drôle d’histoire. J’ai commencé à apprendre le russe à 12 ans, intriguée, attirée par l’accent, la prononciation – que je trouve toujours aussi belle ! Je n’avais malheureusement pas pu prendre part au voyage d’étude organisé au lycée.

Que cela ne tienne je me suis rattrapée en 2012 en partant en séjour linguistique. La claque ! La Russie n’est pas plus déglinguée qu’un autre pays, et malgré les différences culturelles, on reste bien proche de l’Europe.

Les russes sont chaleureux, passé la barrière des premiers contacts. Certes ils ont l’air de faire la gueule, en réalité, je peux vous dire que par – 20°C l’hiver, vous auriez du mal à sourire. Crispation thermique sans doute.

Cette fois-ci je n’ai pas fait grand chose à Moscou, il faut dire, le but de la manoeuvre n’était pas touristique. J’ai par contre redécouvert la gastronomie russe, et mon dieu, que ça m’avait manqué la bonne nourriture. Je ne dis pas qu’au Japon, ce n’est pas bon, mais … Je crois que ma préférence va aux russes. À moi les soupes, les salades, les plats mijotés, le pain noir !

Adresses à faire ABSOLUMENT: Jurfak cafe, délicieux et nostalgique; Ochen Domachnee Cafe (aussi appelé Dom cafe), sobre et intimiste, et le Bar Sixty dans Moscow city (un nouveau quartier de buildings incroyables). Pour le grand luxe à l’ancienne, faites un tour au Cafe Pouchkine.

J’ai volé avec Aeroflot, et c’est bien la première fois en avion – et sur cette compagnie, que je trouve à me plaindre. Je suis allergique, voyez-vous, aux crevettes. Pas de quoi fouetter un chat mais … À l’aller, voilà qu’on m’annonce au déjeuner qu’il n’y a « qu’un » menu. Crevettes en entrée (sushi), crevettes en plat de résistance (une drôle de mixture poisson / crevettes), infâme dessert. Malheureuse comme les pierres (je fais partie des gens qui aiment bien les repas d’avion, que voulez-vous), je signale mon allergie. On m’amène du pain (me voila au bagne).

Gag de répétition oblige, au diner – alors qu’en réalité, deux menus se battaient en duel, voilà … qu’on m’amène un menu crevettes (salade de crevettes et macaroni aux crevettes). Sérieusement, il me fallait le noter dans les annales. Je signale de nouveau mon allergie, exaspérant par la même l’hôtesse qui me dit d’un ton affable « plus de choix ». Elle me balancera des noix de cajou et … encore plus de pain. Régime sec avant l’atterrissage.

Il faisait très froid, et au début ce fut vraiment très dur à gérer avec la fatigue du voyage, le décalage horaire et le choc culturel. Mais Moscou est tellement magnifique, tellement époustouflante, qu’on oublie vite les galères !

RELATED POSTS

4 Commentaires

  1. Répondre

    Valérie@EnvieVoyages

    21 février 2015

    Une de mes futures destinations!
    Une allergie aux crevettes? Embêtant quand on habite au Japon non?

  2. Répondre

    Amélie

    9 février 2015

    Une de mes futures destinations 🙂

  3. Répondre

    cali55

    3 décembre 2014

    Un pays magnifique que je rêve de découvrir !

  4. Répondre

    Laurence

    30 novembre 2014

    C’est marrant comme on peut adorer ou détester la Russie ! Pour y vivre depuis plus de 2 ans 1/2, je te laisse deviner mon point de vue … 😉 Ce que tu écris est très intéressant au demeurant !

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.