Compilation de ressources (gratuites) pour débuter le japonais en douceur

Ressources pour débuter le japonais

Récemment, je pesais le pour et le contre de savoir parler japonais pour pouvoir vivre au Japon. Apprendre la langue n'est peut-être pas à 100% indispensable, mais je pense que l'on prend alors le risque de galérer (un peu beaucoup) au quotidien et surtout, de rater l'occasion de comprendre les nippons. Je suis consciente que débuter le japonais a un coût et peut être chronophage - et puis nous ne sommes pas tous des amoureux des langues étrangères. Heureusement, internet et la technologie nous offrent beaucoup de ressources gratuites pour un démarrage en douceur. Et qui sait, peut-être que cela fera naître en vous la passion !

Vous êtes fin prêt.e à débuter le japonais, oui mais voilà… Vous ne savez pas par où commencer et n’avez pas les moyens de cracher vos sous pour les méthodes payantes. Du moins, au tout début. Le marché de l’enseignement des langues a de quoi faire tourner la tête avec livres, CD, applications, dont les approches diverses et variées peuvent plus ou moins vous convenir. 

Petit point sur mes premiers pas… 

Petite parenthèse, j’ai débuté le japonais avec Minna No Nihongo, une collection de livres souvent utilisée en école (d’autres collections existent, comme Genki). L’avantage du Minna, c’est qu’il existe traduit en français – un bon point pour les débutant.e.s qui ont besoin de ce support. Je ne sais pas si c’est particulièrement une « bonne » ou « mauvaise » méthode – je crois que dans l’absolu, toute méthode se vaut. En revanche, ce dont je suis sûre, c’est qu’une méthode à elle seule ne suffit pas ! Il faut multiplier les supports d’apprentissage, car le contenu des supports scolaires sont vite très limités.

Mon école, donc, suivait le programme classique, c’est-à-dire qu’il fallait environ 3 mois pour finir Minna No Nihongo I (25 chapitres, si je me souviens bien). Il m’en aura fallu un seul, de mois, en autodidacte. Autant vous dire que je me suis mortellement ennuyée en classe (l’école était passablement nulle, je dois dire) et que j’ai vite cherché sur internet pour étoffer un peu mes bases en japonais. 

Au fil du temps, j’ai glâné un nombre considérable de sites internet ainsi que d’applications, pour débuter le japonais en douceur et gratuitement.

Avec le recul, je me dis que j’aurais très certainement dû commencer par là avant de prendre des cours. Les classes débutantes avancent souvent lentement, alors que le contenu appris n’est pas si dense. Je crois que l’on gagne beaucoup plus à se construire soi-même de bonnes bases et à s’inscrire en école ensuite, pour justement bénéficier d’aide avec la grammaire beaucoup plus subtile et complexe des niveaux intermédiaires. 

Avant de débuter ma petite liste de ressources, je tiens à préciser que je partage à la fois des supports anglophones et francophones.

Méthodes en ligne gratuites (si, si !)

Marugoto 

Développée par l’institut de Urawa, une branche de la Fondation japonaise qui promeut les échanges culturels avec le Japon, Marugoto est une méthode pour apprendre le japonais de 0 jusqu’à un solide niveau intermédiaire.  Les leçons, bien que numérotées, n’ont pas à être suivies dans l’ordre.

Si les livres sont bien sûr payants, l’institut a mis gratuitement à disposition les niveaux Starter, Elementary 1 et Elementary 2 (soit jusqu’au niveau A2 du cadre européen de référence pour les langues, c’est-à-dire environ un JLPT N5/N4) . Et je ne parle pas d’un simple accès à des leçons : vous avez des fichiers audio et vidéo, des fiches de vocabulaire, des exercices ainsi que des documents disponibles en téléchargement !

Plateforme d’apprentissage en ligne

Listes de vocabulaire

Ressources disponibles en téléchargement  

Ils ont aussi créé des applications gratuites pour apprendre les hiragana, katakana et kanji, disponibles sur iOS et Android. Que demander de plus ? 

Vous pourriez avancer qu’avoir accès gratuitement à tout ce qu’il faut pour obtenir un solide niveau A2 en japonais est une chose, mais que seul.e, vous n’êtes guère motivé.e… Eh bien, ils ont aussi développé la plateforme d’apprentissage et d’échange Minato. Vous vous inscrivez à une session d’apprentissage en ligne (gratuite !), avec une date butoir pour finir les leçons, et pouvez donc rencontrer en ligne des personnes en apprentissage. Cela permet de se sentir moins seul et de pouvoir poser des questions à la communauté. 

Plateforme E-learning Minato

Débuter le japonais avec la NHK 

La NHK (entreprise audiovisuelle publique japonaise) a développé une plateforme d’apprentissage multilingue pour apprendre le japonais en douceur, avec support audio et vidéo là aussi. Organisé en 48 leçons, les cours dispensés sont là aussi très bien pensé pour que les apprenants puissent obtenir de bonnes compétences linguistiques entre débutant et intermédiaire. Les non-anglophones peuvent souffler, la plateforme est disponible en français :

Apprendre avec la NHK 

Vous aurez accès à pas mal de ressources, des explications plus poussées de grammaire et avez la possibilité d’envoyer vos questions. Encore plus chouette, un format podcast est disponible et vous pouvez aussi télécharger en partie le contenu offert sur le site. 

Guide de la grammaire japonaise de Tae Kim

Assez célèbre, le guide de Tae Kim a l’avantage de véritablement décortiquer la grammaire et de fournir une compréhension des nuances. Le guide est disponible en français. Je ne connais pas la qualité de traduction, car j’ai principalement utilisé ce guide en anglais, mais je pense que cela a été fait avec sérieux. 

Le guide de Tae Kim 

Je ne saurai dire si cette méthode convient véritablement à un.e débutant.e, car le contenu est assez solide et technique. Le parcourant régulièrement pour écrire des articles sur la grammaire japonaise, je me fais souvent la réflexion que le guide est parfait lorsque l’on connait déjà un peu une expression et que l’on a besoin de lire des explications.

Néanmoins il reste que Tae Kim part bien du niveau 0 et offre des explications qui conviendront certainement à celleux qui aiment apprendre une langue à partir de la grammaire pure. 

Apprendre avec YouTube

Il existe beaucoup (trop !) de chaines YouTube permettant de commencer à apprendre le japonais en autodidacte.

J’ai donc fait le choix volontaire de ne présenter qu’une seule chaine française, celle de Julien Fontanier, car elle est d’une excellente qualité, tant au niveau de la réalisation que du contenu.

Julien Fontanier s’exprime aussi clairement, de manière pédagogique, ce qui est fort appréciable. Bref, un très, très bon travail et un investissement personnel de fou, qui mérite largement d’être mis en avant. 

La chaine (abonnez-vous) 

Le guide des leçons de Julien Fontanier (Google Doc)

Les applications 

Il me semble l’avoir évoqué à plusieurs reprises sur mon blog, mais bien qu’étant une enfant du numérique, à l’aise avec le contenu digital, je n’ai jamais complètement accroché à l’idée d’apprendre avec une application. Cependant, voici une liste des principales applications pour débuter le japonais gratuitement. 

Duolingo

LingoDeer

Memrise

TenguGo (anglophone)

Sites francophones notables 

Les articles pour apprendre le japonais de Kanpai.

Les leçons disponibles en téléchargement de CapulesCorp.

La base de donnée Forvo pour travailler votre compréhension orale et la prononciation.

Pour vérifier et apprendre toutes les conjugaisons de verbe: Fabsk

Complet et offrant une communauté: Japan Activator

Enfin, tout simplement Apprendre le japonais de Fred. 

Sites anglophones notables

MyKikitori avec quelques leçons audio à vitesse lente ou naturelle, pour vous familiariser avec la conversation japonaise.

Pour apprendre les kanji en suivant la méthode Heisig: Koohi

Nihongoena: grand portail de ressources d’apprentissage avec des centaines de sites proposant du contenu gratuit. 

Le mot de la fin

Je suis consciente qu’il existe bien plus de ressources gratuites pour débuter le japonais. Mais j’ai souhaité me limiter à celles que j’ai moi-même utilisée. J’ai par exemple exclu le fameux Anki, ne l’ayant absolument jamais testé (je case quand même le lien pour les curieux).

Aussi, j’ai volontairement mis en avant du contenu uniquement pour débutant.e, car avec la pléthore de sites et d’applications, il est toujours délicat de s’y retrouver au tout début ! 

Si vous le souhaitez, je peux me pencher sur les niveaux plutôt intermédiaires et avancés dans un prochain article. Faites moi signe en commentaire !

 

16 juillet 2019

RELATED POSTS

10 Commentaires

  1. Répondre

    mlsre

    27 septembre 2019

    Personnellement l’autodidacte ne marche pas du tout chez moi donc c’est cours du soir 2h par semaine 🙂 On y croit on y croit ^^

  2. Répondre

    Ricca

    30 juillet 2019

    Merci beaucoup, Amélie!! Serait-il possible cependant d’éviter que ta photo n’apparaissent toutes les trentes secondes en plein milieu du blog quand on lit tes articles? Je me demande en effet si cela provient du blog ou d’une manipulation que je dois faire … Mais cela arrive à chaque fois…Dommage…

    • ameliemarieintokyo

      31 juillet 2019

      Bonjour Ricca ! Merci de ce retour. C’est la première fois que l’on me fait cette remarque et je n’ai pas ce souci lorsque je navigue en privé sur mon blog. Serait-il possible de savoir si tu navigues sur ordi / mobile ainsi que le type de navigateur (chrome/opera/safari etc.) ? Il est possible que ce soit un souci de compatibilité entre le thème de mon site et une version de navigateur. Je ne m’y connais pas trop, mais je pourrais demander de l’aide à celui qui répare de temps à autre mon site :).

  3. Répondre

    Lyso (@lysozen)

    15 juillet 2019

    Merci Amélie pour cet article et notamment la référence « http://www.guidetojapanese.org » que je ne connaissais pas et qui est très bien rédigée.
    1 mois pour les 25 leçons du minna… tu es sacrément rapide !
    Bonne continuation. 🙂

  4. Répondre

    Chloé

    14 juillet 2019

    Bonjour Amélie-Marie,
    Merci pour ce bel article (que j’aurais personnellement adoré lire il y a quelques années) ! Oscillant désormais mollement entre le JLPT N4 et le N3, après quelques années d’apprentissage autodidacte plus ou moins concluantes (car plus ou moins motivées), je reste aux aguets pour un prochain article sur les ressources pour les étudiants du niveau plus-vraiment-débutant-mais-pas-encore-doué-non-plus !

  5. Répondre

    Crisitane Jeforu

    14 juillet 2019

    Et que penses-tu de la méthode Assimil ? J’avais débuté avec parce que j’étais loin de toute école et quand, j’ai pu prendre des cours j’ai été déçue. 4 leçons en presque un an, c’était d’une lenteur … Je voudrais m’y remettre mais sans cours d’école car je n’ai pas beaucoup de temps. Merci pour toutes ces pistes. Je vais essayer d’en explorer au moins une. Bon dimanche !

  6. Répondre

    Mr_Kia

    14 juillet 2019

    et bien : bien le merci pour toutes ces ressources !

    • ameliemarieintokyo

      14 juillet 2019

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de laisser un gentil commentaire 🙂

  7. Répondre

    Nicolas

    13 juillet 2019

    Un grand merci pour toutes ces pistes ! J’ai pu travailler avec le Marugoto à l’université Populaire de Strasbourg cette année, à suivre 😉

    • ameliemarieintokyo

      14 juillet 2019

      Bon courage pour l’apprentissage 🙂 !

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.