Si vous êtes amoureux.se du Japon, vous connaissez sans nul doute la recette du shougayaki : du porc au gingembre. Rapide à préparer et délicieuse, elle plait aux petits comme aux grands.

La recette du porc au gingembre, shougayaki en japonais, peut sans doute inquiéter les pas doué.e.s de la cuisine de prime abord. Rien que son nom annonce au moins 2 ingrédients, dont le gingembre qui a des airs de sophistication.

Mais je vous rassure, si je peux la cuisiner, vous devriez vous en sortir. Malgré mes deux mains gauches légendaires en cuisine, je réussis mon shougayaki à tous les coups et ce, en moins de 20 – 25 minutes.

Sans plus attendre (parce que j’ai, comme vous, horreur des articles de recettes à rallonge) : THE RECETTE. 

Les ingrédients du shougayaki (pour les nuls)

  • De fines tranches de porc*

*Pour les végétarien.ne.s, des substituts de viande, type fines croquettes panées à partir de farine de pois marchent du tonnerre ! Cela se trouve relativement facilement au Japon ( 大豆( だいず) ミート) et je suis certaine que vous pouvez trouver des alternatives similaires en France. 

  • Ail (1 gousse, ou plus selon l’humeur)
  • du gingembre frais râpé (ne pas lésiner sur la quantité)
  • du sel & du poivre
  • de l’huile (les recettes de shougayaki préconisent l’huile de canola, chez les Le Boeuf – Nishizawa, on carbure à l’huile d’olive)
  • un oignon (ou ognon, selon votre secte de l’Académie française)
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 2 cuillères à soupe de mirin 
  • 2 cuillères à soupe de sake de cuisine
  • 1 cuillère à soupe de sucre (je vous conseille le sucre roux)

Optionnel : de la ciboule finement tranchée

La recette, étape par étape

1 – Rassemblez d’abord tous les ingrédients sur votre plan de travail, car ça faire mieux, comme dirait l’autre. Blague à part, avoir tout sous la main et le plan de travail organisé permet en général d’éviter toute catastrophe en cuisine.

2 – Au dessus d’un bol, commencez par râper avec passion le gingembre, l’ail et l’oignon. 

3 – Ajoutez ensuite à ce premier mélange l’ensemble de votre assaisonnement : sauce soja + mirin + sake de cuisine + sucre. 

4 – Puis, faites chauffer votre poêle et commencez à cuir les tranches de porc (ou le substitut), en les étalant bien séparément, afin de les faire dorer chaque côté. Ajoutez un peu de poivre et de sel. Si besoin, il faut le faire en plusieurs fournées. Les tranches doivent être suffisamment cuites, mais pas au point de devenir dures.

5 – Une fois que la viande est prête (si plusieurs fournées, remettez le tout dans la poêle), ajoutez le contenu du bol. Faites revenir à vue de nez (rapidement quoi) et servez avec la ciboule sur le dessus (optionnelle, la ciboule). 

Variante : le mari lui, préfère faire dorer l’oignon coupé en petits morceaux plutôt que râpé et moi je l’apprécie en lamelle. Il a aussi tendance à faire mariner la viande avec du gingembre et un peu d’assaisonnement avant de la cuir.

On met l’oignon à dorer dans la poêle avec un peu d’huile en premier, puis la viande avec l’assaisonnement, que l’on fait doucement caraméliser. 

présentation du porc au gingembre japonais, shougayaki

Un plat typique pour le repas du midi

Le porc au gingembre est au menu de bien des restaurants et petits boui-bouis autour des bureaux en raison de sa simplicité, son coût relativement modeste et son efficacité. Le shougayaki cale les grandes faims !

C’est aussi un plat que les japonais utilisent pour leurs bentos. Mais je suis moins convaincue, car jusqu’ici, j’ai toujours trouvé que le shougayaki n’est pas très bon réchauffé. Sans doute le passage au frigo ne réussit pas à la viande de porc cuite, qui devient alors un peu dure sous la dent. Peut-être que la version végétarienne ne souffre pas de ce souci !

Si vous testez la recette du shougayaki, donnez moi des nouvelles ! 

Vocabulaire japonais

Japonais Romaji  Français
生姜焼き( しょうがやき) shougayaki porc au gingembre
生姜( しょうが) shouga gingembre
豚肉( ぶたにく) butaniku viande de porc
( たま) ねぎ tama negi oignon
醤油( しょうゆ) shouyu sauce soja
味醂( みりん) mirin vinaigre (ou sake doux) de cuisine
料理酒( りょうりしゅ) ryourishu sake de cuisine (aussi dit sake de cuisson)
大豆( だいず) ミート daizu miito viande de soja
弁当( べんとう) bentou boite à déjeuner (désigne le contenant et le contenu)

 

 

RELATED POSTS

1 Comment

  1. Répondre

    Christine

    13 juillet 2020

    Merci Amélie pour cette nouvelle recette ! C’est toujours un plaisir de découvrir des recettes à sa portée Et ça me fait patienter en attendant d’aller goûter tout ça à la mode locale, d’ici quelques années…

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.