S'il y a bien une expérience à vivre lors d'un passage par le Japon, c'est le purikura ! Ces photomatons japonais totalement dingues vont vous faire repenser votre vision de la photo d'identité !

Si vous n’en avez jamais entendu parler, les purikura vont très certainement vous enthousiasmer. Je ne conçois pas que l’on puisse ne pas apprécier le concept. Bien que cela s’apparente à un photomaton, ces cabines sont très (à des années lumières) loin de nos tristes photomatons. Adieu déprimantes photographies d’identité, bonjour les délirantes petites photos souvenirs !

Premièrement, qu’est-ce qu’un purikura ?

Les purikura sont considérés être un type de photographies de divertissement, prises dans des cabines plus grandes que nos cabines photographiques françaises et bourrées d’options complètement folles. Les entreprises qui produisent ces cabines renouvellent régulièrement leurs modèles et mènent des campagnes publicitaires – le plus souvent avec des stars en vogue, pour vanter les mérites de leurs appareils.

Par ailleurs, le terme purikura (プリクラ) est en fait la contraction de la marque déposée print club la contraction de l’expression print club (プリント倶楽部, purinto kurabu). C’est un mot qui appartient au wasei-eigo, c’est-à-dire une expression créée en japonais à partir de l’anglais. La marque est créée par les entreprises Atlus et Séga et le premier modèle apparait en 1995. Depuis, c’est la folie.

Comment se présentent ces cabines ?!

Il existe tellement de modèles et de paramètres que je ne sais par où commencer ! En effet, les variations de cabine ne manque pas, cependant la plupart sont de taille suffisamment grande pour accueillir 2 à 10 personnes debout. Eh oui, on ne s’y assoit pas. Après avoir payé à l’extérieur, vous vous glisser derrière le rideau et trouvez un écran à l’intérieur.

Celui-ci vous guide à travers les options parfois un poil trop compliquées. Les japonaises sont très exigeantes et aiment pouvoir paramétrer des retouches automatiques (peau plus blanche, yeux plus grands, intensité de la luminosité, nombre de photo…). Les cabines purikura les plus sophistiquées permettent de prendre les photos avec différents angles ou impriment sur du papier spécial. Une multitude de faux décors, des cadres voir des logo spéciaux de marques sont à votre disposition aussi. Vous êtes prêt.e.s ? C’est partis ! Glissez vous derrière le marquage indiqué au sol et suivez les instructions à l’écran.

Attention, tout va très vite ! L’écran permet de voir si vous êtes bien cadrés (c’est toujours très drôle lorsqu’un groupe de personnes essaye de tenir là dedans) et la machine peut donner des indications de positions rigolottes à prendre. Selon les options que vous avez choisie, vous aurez l’opportunité de prendre plusieurs photographies. Le tout se passe en générale dans une musique J-pop assourdissante, tandis qu’une voix aigue décompte les secondes avant qu’un fort bruit d’obturateur se fasse entendre : one, two, three, POSE !

purikura

Photoshoper vos photographies

Lorsque la machine a fini de vous tirer le portrait, il faut vite sortir et se précipiter sur un autre écran tactile, qui permet… Eh bien de faire beaucoup de choses ! En effet, les purikura offrent la possibilité de choisir les photographies que vous voulez garder et de les personnaliser. Le menu de personnalisation est accessible pour deux personnes à la fois et permet de décorer les photos choisies avec un vaste choix de textes, tampons, bordures. Il est même possible de dessiner dessus. Cependant, encore une fois, tout va très vite. Afin que les clients ne restent pas trop longtemps à photoshoper leurs précieuses photo, un chronomètre (90 secondes par photo) s’enclenche.

purikura

Lorsque vous souhaitez arrêter ou que le chronomètre arrive à sa fin, la cabine imprime les photographies en quelques minutes. Les salles d’acardes ont toujours des tables avec des ciseaux à proximité pour que les personnes puissent découper et se partager les photo. En général, elles sont autocollantes et les japonais les conservent dans des petits carnets, les collent sur leurs téléphones ou encore les glissent dans leur portefeuille.

Des cabines photo très populaires chez les jeunes asiatiques

Je me suis longtemps demandée pourquoi les purikura n’ont pas envahi le monde tellement l’idée est géniale. Le mystère reste entier. Toujours est-il qu’en Asie, ces cabines sont très populaires et se trouvent facilement dans n’importe quelle salle d’arcade. Parfois un étage entier leur est dédié !

Les purikura permettent de se prendre en photo avec ses ami(e)s et de les garder en souvenirs. Les jeunes japonais y vont pour un oui ou pour non, le plus souvent lorsqu’ils organisent une sortie. Cela permet d’immortaliser ce bon moment passé ensemble. Bien que les cabines visent plus le public féminin, les garçons participent volontiers au délire.

RELATED POSTS

4 Commentaires

  1. Répondre

    Moi

    10 mars 2014

    Je surkiffe !
    Mais pourquoi qu’on t’a rebaptisé Améri ?
    Vous êtes absolument adorables 😀
    Et je viendrais bien au Japon rien que pour ça… Haha.

  2. Répondre

    liochandayo

    9 mars 2014

    J’adore !
    Je me suis toujours demandé comment le purikura faisait pour « kawaiiser » les gens…
    En tout cas, il n’y avait qu’au Japon qu’un telle technologie pouvait être développée !

    • Amélie-Marie

      9 mars 2014

      C’est la première fois que je passais par une machine qui change « la peau et les yeux » si je puis dire. J’en avais fait auparavant, mais pas autant d’effet !

      Carrément ! Je trouve ça tellement génial d’immortaliser des moments en groupe d’amis, entre copines ou en couple.

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.