Mitsuya Cider, la boisson centenaire japonaise

Ce n’est que récemment que l’on m’a fait découvrir cette boisson gazeuse à goût étrange, entre le bonbon et le je-ne-sais-quoi. On est loin d’un soda sorti de derrière les fagots par un groupe industriel, puisque cette boisson existe depuis 1884 !

 

Comment ça, tu vis au Japon et tu ne connais pas ?! Apprentie nipponne indigne !

L’objet du délit, format bouteille en plastique classique – source: http://www.asianfoodgrocer.com/

C’est donc à l’ère Meiji que cette boisson est inventée à partir d’une source d’eau minérale. Elle évoluera sur plusieurs décennies avant de définitivement prendre sa saveur si particulière (notamment avec l’introduction du sucre caramel). En anecdote, en 1909 elle change de nom pour Mitsuya Cider Champagne et c’est en 1968 que la boisson est finalement simplement appelée Mitsuya Cider. L’origine du nom Mitsuya est reliée d’une manière ou d’une autre à une histoire de flèche, de prince et d’oiseau, mais là s’arrête mes compétences de traductrice de japonais.

Appartenant au groupe Asahi, la boisson n’a rien du cidre. Le nom « cider » évoque en Asie un parfum à chemin entre le Sprite et le Ginger Ale. Ma première réaction fut de penser au collier de bonbon. Le goût en est proche sans être tout à fait la même chose … Une bouteille de sifflée plus tard, le mystère reste entier !

Depuis sa création, de nombreuses variations ont vu le jour, citron, raisin, mandarine ou encore pêche, Asahi a de l’imagination à revendre en matière de boisson, puisque des parfums régionaux, ou en éditions limitées ont aussi été créés (pomme, prune, raisin blanc etc … ).

Moi qui n’aime pas les soda du tout, je me suis surprise à rêvasser devant le rayon, en me demandant bien quel parfum ce sera aujourd’hui !

Variante de parfum – source: http://commons.wikimedia.org/

La composition m’échappe, mais l’ingéniosité des chimistes de l’alimentation a poussé le bouchon jusqu’à faire des bonbons ayant le même effet gazeux. Lors de la confection de cette étrange denrée (je ne m’en remets pas), le gaz est conservé dans le bonbon. Lorsque l’on le porte en bouche, au contact de la salive, le dioxyde est libéré et ça pétille sur le bout de la langue !

Le fameux bonbon, qui lui aussi se décline en divers parfums – source: http://crazyfromkong.blogspot.jp/

Dans les années 80 le produit se fait connaître auprès des occidentaux lorsque le chanteur Rick Astley tourne une publicité pour la marque … (qui, pour info, a donné le rick roll, phénomène internet étonnant). Souvenir, souvenir:

ameliemarieintokyo

Éditeur web basée à Tokyo depuis 2013, travaillant dans la communication et le marketing. Passionnée d'écriture, de nature curieuse et sensible, j'apprécie particulièrement de mettre en scène mon quotidien nippon et de partager mon expérience de la société japonaise.

30 août 2014

RELATED POSTS

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.