La belle leçon du jour d’un papa japonais

Philosophie papa japonais

Grandir ce n'est pas facile tous les jours. À 31 ans, je m'interroge encore sur ce qui marque le passage de l'adolescence, ou devrais-je dire de l'adulescence, à la vie adulte. Ce qui est certain, c'est qu'en "adultant", nous perdons un peu de cette magie de l'enfance. Une magie qu'un papa japonais a souhaité protéger pour que son fils puisse croire encore quelques jours de plus qu'il est possible de voler sur un balais...

En quoi croyez-vous lorsque vous étiez enfant ?

Personnellement, je pense n’avoir jamais vraiment été une enfant charmée par les histoires extraordinaires racontées par les adultes.

Pensez-donc, j’ai passé les premières années de ma vie au coeur de la campagne nantaise, avec une ferme et son enclos de vaches, de poules, de canards et de chèvres pour voisinage. J’avais fort à faire à longueur de journée, c’est-à-dire m’asseoir sur une chaise collée contre le grillage afin de surveiller que tout ce petit monde bien réel reste sage. Nul besoin de créatures mythiques lorsque l’on doit surveiller des vaches, ni de magie lorsque l’on a la chance de vivre au milieu de la nature. Bref, j’étais plutôt terre-à-terre et j’aimais surtout les histoires de pirates et d’îles désertes. 

Lorsque la série Harry Potter a conquis le monde, j’étais adolescente. Trop tard pour moi de rêver de Poudlard, de sortilèges, potions et de balais volants…

Le balais, véhicule officiel de la sorcellerie

Que ce soit Harry Potter ou Kiki La Petite Sorcière, le monde de la sorcellerie a une obsession pour le balais comme mode de transport depuis… Le Moyen Age. Yup. Derrière la légende du balais volant, se cache une croyance bien réelle mais sacrément tirée par les cheveux. À savoir que…

Attention NSFN : Not Safe For Neurones

… les adaptes de la magie noire se fourraient des substances hallucinogènes dans le rectum ou le vagin à l’aide du manche du balais. Oups.

Retournons vite aux temps modernes et admettons que l’idée de voler sur un balais pour aller au boulot est alléchante. Après tout, un balais ne coute pas cher, est un mode de transport bon pour l’environnement et la vue est plus plaisante que 2 heures de bouchons que sur le périph…

Malheureusement, je me dois de briser vos rêves. Il semble qu’après investigation auprès de ce professeur de physique japonais, maintenir son équilibre, sa vitesse et sa direction équivaudrait à faire un tour de montagne russe sans siège et sans les mains. 

Une vérité scientifique bien dure à avaler pour les enfants rêvant de Hermione, Kiki et Harry !

Comment avouer à son enfant que *ahem* voler sur un balais, ce n’est pas demain la veille ? 

Le revers de la médaille, lorsque l’on est parent, c’est d’avoir à avouer certaines vérités à ses enfants… Après les avoir bernés.

Le Père Noël ? La mascotte de Coca Cola. La petite souris ? L’allégorie du système de santé vous encourageant à économiser pour vos soins dentaires. Le monstre dans le placard… C’est juste pour tenir vos crapules tranquilles.

Oups. 

Appuyez sur 1 pour dire la vérité

Appuyez sur 2 pour bidonner

Cette photo partagée par ce papa japonais témoigne de l’immense déception de ce petit garçon qui, après avoir essayé pendant plus de 20 minutes de s’envoler, semble complètement découragé. 

 

ホウキでそらべないことをってしまった息子むすこがうなだれている。
今度こんどカッコいいホウキをってやるから、もう一度いちど挑戦ちょうせんしろ」とはげました。

= « Mon fils, après avoir appris qu’il ne peut pas voler dans le ciel avec un balais. Pour lui remonter le moral, je lui ai dit qu’on allait lui acheter un meilleur balais pour qu’il réessaye ». 

Sur son blog, il explique que sa première réaction fut d’encourager son fils mais que, avec le recul, cela aurait pu être l’occasion d’enseigner que ce n’est pas grave d’abandonner après avoir essayé de son mieux. Il écrit ainsi que « la vie est difficile et les choses n’arrivent pas comme par magie. » 

Mais ce papa japonais pense avoir fait le bon choix en préservant un peu plus longtemps le rêve de son fils. Une jolie leçon de vie !

Qu’auriez-vous fait à sa place ? Qu’auriez-vous dit ? Auriez-vous eu la patience de regarder votre petit bout tenter de s’envoler sur son balais pendant 20 minutes ?

 

16 juillet 2019

RELATED POSTS

4 Commentaires

  1. Répondre

    Mamma Aiuto

    20 août 2019

    Moi je pense qu’au contraire il faut encourager l’imaginaire des enfants car il n’y a rien de plus précieux selon moi dans la constitution d’un individu. Depuis la nuit des temps l’homme a eu besoin de se raconter des histoires. Même lors des heures les plus sombres de notre époque, des déportés racontaient des histoires avec des bonhommes de mie de pain à leurs semblables. Parce qu’on a tous besoin de s’évader par l’imaginaire, de nous construire des univers, aussi éloignés du notre que possible selon notre sensibilité. Pour rester dans l’esprit nippon du blog, Natsume Soseki commençait bien son Oreiller d’herbes par : « Ainsi, puisque le monde dans lequel nous vivons est difficile à vivre et que nous ne pouvons pas pour autant le quitter, la question est de savoir dans quelle mesure nous pouvons le rendre habitable, ne fût-ce que la brève durée de notre vie éphémère. C’est alors que naît la vocation du poète, la mission du peintre. Quel que soit son art, l’artiste apaise le monde, il est précieux en ce qu’il enrichit le cœur de l’homme. » Entretenir les rêves des enfants est essentiel en ce sens selon moi. Et il est bon de chérir cette insouciance toute sa vie…

  2. Répondre

    Fubuki Egao

    1 août 2019

    Les parents ont toujours tendance à vouloir concerver l’innocence de l’enfant à travers des histoires imaginaires ou encore à des « leçons de rêves » pour faire vivre l’enfant. Mais tout ceci n’est qu’une succession de mensonges qui ne rapportent rien de concrets sauf s’il y a une morale comme les fables. Moi j’ai grandi sans croire à ce genre de choses et je le vis bien, au moins je pouvais marcher sur quelque chose de réel sans espérer dans le vent.

    À quoi bon le tenir en à l’aine s’il découvrira que c’est fictif ? Il a testé une fois et su le pot-aux-roses donc c’est suffisant et l’expliquer avec des mots simples pour le faire comprendre .

  3. Répondre

    Arisa Homma

    30 juillet 2019

    J’aurais dit au petit garçon qu’il ne peut pas encore voler avec un balais parce qu’il est jeune. Et qu’il l’apprendra plus tard. Comme tout les jeunes sorciers.

  4. Répondre

    Maï

    30 juillet 2019

    Nous on lui fait pas croire au Père Noël comme ça pas besoin de lui avouer que c’est faux ! XD (en vrai il y a tout pleins d’autres raisons qui justifie ce choix et c’est pas pour autant qu’on l’empêchera de rêver a ce qu’elle veut).
    Je pense que j’aurais réagis comme lui sur le moment, et peut être qu’à la fin je lui aurait demandé d’y réfléchir ? Qu’est-ce qu’elle en pense ect. Bon on y est pas encore elle est un peu petite, mais clairement je lui aurait pas dit direct que les balais ne volent pas. Je ne lui aurait pas dit non plus que les balais volent d’ailleurs ^^

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.