Se plonger dans la structure du japonais, son écriture, son vocabulaire mais aussi ses dictons populaires permet de mieux comprendre la pensée des nippons. Apprendre une langue, c'est apprendre à voir le monde différemment. Voici une petite sélection de proverbes japonais connus et moins connus à lire avec plaisir.

Mon mari ne manque jamais de m’enseigner des proverbes japonais au détour de nos conversations. Dernièrement, il m’a même offert un petit livre compilant les plus importants à connaitre.

Proverbes japonais

Mon petit livre de proverbes japonais.

Les proverbes japonais sont appelés ことわざ (kotowaza)

Appelés ことわざ (kotowaza), ces petits bouts de sagesse populaire transmis oralement depuis des générations sont autant d’indices pour mieux comprendre la culture et l’histoire du pays. Mais certains sont bien connus en français – signes d’une forme de sagesse populaire qui transcende les cultures ?

Les kotowaza se déclinent sous plusieurs formes, entre dictons courts à la forme figée et phrases idiomatiques un peu plus longues, parfois plus subtiles à repérer. Pour être un kotowaza, un mot ou une phrase doit exprimer une vérité d’expérience ou un conseil de sagesse pratique. Ma forme préférée est sans aucun doute le 四字熟語よじじゅくご, yojijukugo, c’est-à-dire un idiome à quatre kanji, ces caractères que le japonais a emprunté à la langue chinoise.

Petite compilation de proverbes japonais 

La conformité avant tout

くいたれる

Deru kui wa utareru : « Le clou qui dépasse appelle le marteau ».

Sans doute n’ignorez-vous pas à quel point traditionnellement, la société japonaise préfère l’harmonie sociale à l’individualité. C’est le clivage entre le concept de honne (本音ほんね) son soi véritable, et le concept de tatemae, (建前たてまえ) l’image publique, celle que l’on donne à voir aux autres. Littéralement, honne signifie le “vrai son”, tandis que tatemae se lit comme “la façade”. Ainsi, celui qui ose penser différemment se fait-il rappeler à l’ordre. Un paradoxe que l’on retrouve dans l’habillement, car au pays du cosplay et des modes décalées, l’uniforme est le roi. 

Préférer l’utile à l’agréable

はなより団子だんご

Hana yori dango : “Plutôt des boulettes de riz que des fleurs”.

Ce proverbe japonais est mondialement connu et pour cause : il a inspiré le titre d’un manga shojo ultrapopulaire, publié entre 1992 et 2003. Cette comédie romantique de la mangaka Yôkô Kamio joue sur le mot dango, un homophone japonais pouvant faire référence à ces délicieuses boulettes de pâte de riz mochi (団子) ou encore… à un “jeune homme” (男子だんご). Cette expression très terre à terre signifie qu’il vaut mieux préférer le pratique au joli et… la nourriture aux fleurs ! 

D’ailleurs, les fleurs se retrouvent très souvent dans les proverbes japonais, tel que 高嶺たかねの花 (Takane no hana) : « la fleur sur un haut sommet ». Ce dicton traduit notre désir pour quelque chose d’inaccessible. 

L’herbe est plus verte ailleurs

となりの花はあか

Tonari no hana ha akai : « les fleurs du voisin sont rouges ». 

Dans notre contrée, si c’est l’herbe dans le pré du voisin qui traduit notre envie pour la prospérité et l’abondance que nous voyons chez les autres, au Japon, ce sont les fleurs ! 

Le Japon étant un archipel, les proverbes font aussi beaucoup appel aux éléments marins, en particulier les poissons.

Notre essence perdure

くさってもたい

Kusatte mo tai : « même la queue pourrie d’une daurade en vaut la peine ».

Cet intriguant dicton signifie que même si le statut (social) d’une grande personne change, celle-ci garde ses qualités. 

On ne peut retarder l’échéance que marque le destin

L’anguille, le maquereau, la crevette… Les japonais ne manquent pas d’imagination ! Aussi, lorsqu’un situation est sans issue, ce proverbe tombe fort à propos : 

まないたうえこい

Manaita no ue no koi : « Une carpe sur la planche à découper ».

Le sens saute aux yeux et, tel le poisson bientôt dépecé, nous sommes condamné à subir notre destin. 

Quittons le bord de mer, pour nous intéresser de plus près à une boule de poil que j’affectionne particulièrement, le chat !

Être débordé

ねこりたい

Neko no te mo karitai : « Je veux emprunter même les pattes de chat ! ».

Nous voilà tellement occupé que nous aurions bien besoin d’une autre paire de bras. Pas certaines que les pattes de nos amis les félins, aussi douces et croquantes qu’elles soient, ne nous avancent !

Ce qui ne tue pas rend plus fort

あめってかたまる

Ame futte chi katamaru : « après la pluie, le sol se durcit ». 

Les difficultés que nous traversons, les défis que nous relevons, nous confèrent une plus grande force que par le passé. 

Un problème en chasse un autre

一難いちなんってまた一難

Ichinan satte mata ichinan : « un problème s’en va, un autre fait surface ». 

C’est le proverbe parfait pour ces journées où, vous ne savez trop pourquoi, vous vous sentez maudit. 

Mais heureusement… 

Demain est un autre jour

明日あしたは明日、今日きょうは今日

Ashita ha ashita, kyou ha kyou : “Demain est demain, aujourd’hui est aujourd’hui”.

Voilà bien un dicton plein de sagesse que la vie moderne tend malheureusement à nous faire oublier, au Japon comme en France. Ashita ha ashita, kyou ha kyou se traduit littéralement par “Demain est demain, aujourd’hui est aujourd’hui”. Il existe une jolie variante: “Demain, le vent de demain soufflera”. Les deux versions sont un rappel que, plutôt que de s’inquiéter des choses futures, il est préférable de profiter de l’instant présent.

Une vision de la vie très certainement influencée par le bouddhisme zen, qui enseigne la méditation zazen. Cette forme de méditation, très pratiquée au Japon, tente de nous ramener à la réalité de l’instant présent en apprivoisant notre activité mentale.

Ce qui est fait est fait

後悔こうかいさきたず

Koukai saki ni tatazu : « Sans créer de regrets à l’avance ».

C’est une phrase idiomatique que mon mari me répète souvent lorsque j’hésite à faire ou ne pas faire quelque chose. Par exemple, si je doute de la nécessité d’un achat, il considère toujours préférable de ne pas me poser (trop) de questions et d’acheter ce qui me fait envie. Car reporter à plus tard ne peut qu’amener des regrets.

Koukai saki ni tatazu signifie littéralement: « Sans créer de regrets à l’avance ». Autrement dit: plutôt que de s’inquiéter de regretter de faire ou de ne pas faire quelque chose, il est toujours préférable d’agir en amont.

La raison du plus fort est toujours la meilleure

弱肉強食じゃくにくきょうしょく

Jaku niku kyou shoku

C’est l’un des yojikugo les plus connus et il aurait sans doute bien plu à Darwin. Jaku niku kyou shoku exprime que seuls les plus aptes peuvent survivre dans ce monde (de brutes). Les quatre logogrammes qui le composent ont de quoi faire sourire, car ce sont les kanji “faible” (弱), “viande” (肉), “fort” (強) et… “manger” (食) !

Traduction littérale: “Les faibles se font manger par les plus forts.” 

Connaissez-vous d’autres proverbes japonais ? Quels sont vos préférés ?

Japonais Romaji Français
ことわざ kotowaza Proverbe
四字熟語よじじゅくご yojijukugo Proverbe à 4 kanji
本音ほんね honne Véritables sentiments d’une personne
建前たてまえ tatemae Façade, visage public d’une personne
はな hana Fleur
団子だんご dango Dango
となり tonari Voisin, à côté
あか akai Rouge
ねこ neko Chat
te Main
あめ ame Pluie
明日あした ashita Demain
今日きょう kyou Aujourd’hui
後悔こうかい koukai Regret
さき saki ni Devant, à l’avance

Photo Jordy Meow

RELATED POSTS

2 Commentaires

  1. Répondre

    ladyelle134

    27 septembre 2014

    … Vaut mieux en rire ! Tu n’as plus qu’à refaire une lessive avant d’affronter l’administration nipponne pour ton visa (Je croise fort les doigts pour toi) 🙂

    • Amélie-Marie

      27 septembre 2014

      J’ai laissé tomber la lessive pour le moment xD. Merci ! C’est bon je l’ai normalement obtenu après un coup de stress. Les administrations aiment blaguer avec nos nerfs :D.

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.