La mode au Japon

Le Japon est bien souvent présenté comme le pays de l’extravagance et des goûts vestimentaires extrêmes. Pour échapper au conformisme, à l’uniformité de la masse, aux uniformes dans toutes les étapes de votre vie sociale (école, club, travail), les japonais sont prêts à tout.

L’autre jour, mon Nippon me sort qu’il aime bien les filles en 森ガール (morigaru). Curieuse, je fais une recherche image et … Wahoo.

Au milieu de ces jolies filles, se cache un style bien particulier ...

Au milieu de ces jolies filles, se cache un style bien particulier …

Cette mode tourne autour de la nature et plus particulièrement de la forêt, le nom signifiant « fille forêt ». Le style qui se dit « simple » me parait en fait tout même vachement sophistiqué. Les mori girl sont apparues dans les années 2006 / 2008 sur les réseaux sociaux, et c’est devenu vraiment populaire en 2009. Repris ensuite dans les magazines, les pages se sont couvertes de robes florales, de collants aux couleurs douces avec un style un peu rétro. Pour les connaisseurs, ce courant est né du genre lolita.

Hein, lolita ? 

Lorsque les gens évoquent les lolita japonaises, ils ont tendance à toutes les mettre dans le même sac, des allures de poupées victoriennes, robes a froufrou et ombrelles étranges, incarnant la douceur, l’innocence et la féminité des jeunes filles. En fait, c’est (bien) plus compliqué que cela. Le courant né dans les années 90 émerge des rues d’Harajuku, en réaction aux kogaru, ganguro ou encore yamamba, style bien à l’opposé à la connotation sexuelle.

Il existe au sein du courant lolita des sous genres et le profane commence à se perdre entre les gothic lolita, les sweet lolita, les deco lolita … À ce stade, je cours sonder wikipédia.

  • Sweet lolita
  • Gothic Lolita
  • Elegant Gothic Aristocrat
  • Elegant Gothic Lolita
  • Industrial ou Punk Lolita
  • Classic Lolita
  • Guro Lolita
  • Hime Lolita
  • Country Lolita
  • Wa Lolita
  • Deco Lolita

Je trouve ces modes fascinantes, tant dans leurs styles que dans l’investissement des passionnées. Je pense qu’au delà des apparences, ces modes traduisent des véritables modes de vie et courants de pensée. D’ailleurs les spécialistes parlent de tribus lorsque l’on analyse les lolita, et la mode japonaise est associée à des phénomènes de sous-culture assez forts.

RELATED POSTS

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.