Vous le savez peut-être déjà, mais les japonais invitent rarement chez eux et encore moins des étrangers, mais saviez-vous pourquoi ? Eh bien il semble qu'ils soient particulièrement timides du... frigo !

En première raison, il est vrai que le logement nippon est généralement exigu et très sonore, particulièrement dans les grandes villes. Inviter chez soi pose des problèmes pratiques et organisationnels embarrassants. Cela explique en partie l’importance sociale des restaurants, bars, karaoke, lieux privilégiés au Japon, pour se rencontrer avec ses amis.

Culture, culture, culture

De plus, culturellement, les japonais opèrent une distinction très forte entre le dedans (uchi) et le dehors (soto). C’est une structure fondamentale de la société japonaise qui se perçoit dans le langage même, avec plusieurs formes de langage poli (l’enfer des apprenants de japonais). Ce concept exprime la distinction opérée entre les différents groupes sociaux: les personnes proches de vous, et les personnes appartenant à l’extérieur.

De cette distinction fondamentale découle une perception de l’intimité totalement différente entre nippons et occidentaux.

Mais saviez-vous que les japonais ont un classement pour les personnes que vous n’avez pas envie d’inviter chez vous ?

Il suffit de commencer à taper dans votre barre de recherche « inviter chez soi » (家によび) pour qu’apparaissent rapidement en suggestion « les personnes que vous ne voulez pas inviter », « l’ami que vous ne voulez pas inviter », « la mère que vous ne voulez pas inviter » (les communautés de femmes au foyer au Japon sont très nombreuses).

Mais c’est en fouillant un peu plus en avant que j’ai découvert l’enquête menée par NNT, la compagnie de telecom japonaise, en mars 2013, sur un échantillon de 1083 personnes.

« Je ne veux plus l’inviter chez moi… le classement des comportements égoïstes de vos amis. »

Japonais et frigo

« Faire du bruit et parler fortement sans penser au quartier » atteint la première place du classement sans grand surprise. C’est vrai que ruiner ses relations de voisinages parce que votre ami a poussé la chansonnette sur votre karaoke de salon à 3 heures du matin, ça agace un peu.

Mais c’est sur la seconde place que mon attention fut happée: « ouvrir le frigo ». Oups ?!

Intriguée, je me renseigne auprès de mes amis les japonais, qui tous répondent à l’unanimité qu’ouvrir le frigo chez quelqu’un est très mal vu. Le réfrigérateur symbolise les goûts de son propriétaire, et c’est pour lui très désagréable d’être exposé, comme pour ainsi dire, mis à nu.

En 3ème et 4 ème position arrivent « ouvrir les placards » et « lire le courrier », deux points qui me semblent suffisamment universels pour passer outre, tout comme les points 5 et 6, « entrer dans la chambre » et « fouiner sur votre ordinateur ».

L’enquête amène pour conclusion, que les mauvais comportements des amis chez les uns et les autres amènent à la rancoeur, et finalement, à couper les ponts avec les personnes ayant rompus votre confiance et votre intimité.

Selon vous, en France et ailleurs, quels sont les comportements perçus comme malpolis lorsque vous êtes chez les autres ? Seriez-vous fâché.e qu’un.e ami.e ouvre votre frigo ?

RELATED POSTS

15 Commentaires

  1. Répondre

    frenchynippon

    19 septembre 2014

    Comme tout le monde, je trouve cet article intéressant. C’est vrai que les Japonais n’aiment pas trop inviter des gens a la maison, je le vois aussi avec mon mari, alors que moi j’aime bien inviter de temps en temps quelques amies proches à la maison. Il me dit aussi que c’est fatiguant d’inviter quelqu’un car il faut ranger et bien le servir etc (気をつかう). Personnellement, que se soit en France ou au Japon, ça ne se fait pas d’ouvrir le frigo de quelqu’un d’autre.

  2. Répondre

    meileg

    21 juillet 2014

    c’est pour ça que l’on dit souvent que le Japon c’est juste le contraire de la Chine, le pays est si horrible, et plein de malpolis (pas d’éducation, pas de temps faut gagner de l’argent)… ici les gens ne parlent pas, ils hurlent et tout le temps, ils crachent par terre, les bébés (voire les enfants de 7-8 ans) font pipi comme les chiens, les toilettes sont immondes, le service… zéro… ne pas lire le courrier ??? c’est pas universel… en Chine, tu vas à l’hôpital (quelle saleté), les gens rentrent dans la salle de consultation alors que tu es entrain de te faire ausculter avec le pseudo médecin… l’intimité ? connait pas par ici… ici, je vois souvent les gens qui rentrent aux toilettes en même temps… ils sont peur d’être seuls… incapables d’être seuls… et bien sûr ne pas fermer les portes des toilettes c’est… fréquent (vivement le voyage au Japon… dans quelques mois, j’ai besoin de voir un peu la civilisation mais avant j’aurais le droit d’aller en Thaïlande… qui est aussi un autre paradis terrestre…)

  3. Répondre

    Math-Monde

    5 mai 2014

    Très intéressant ton article! C’est incroyable les différences de culture qui peuvent exister, je n’aurais jamais imaginé pour le frigo ! (quoi que si quelqu’un tente d’ouvrir mon frigo ce sera à ses risques et périls !

    • Amélie-Marie

      5 mai 2014

      Merci ! Je découvre que finalement, cette culture semble être partagé par pas mal de français, donc finalement, on est pas si éloigné que cela.

    • Claire (Mes Recettes Sucrées Salées)

      5 mai 2014

      Effectivement, cependant je pense qu’on le prendra moins mal que les japonnais, non ?
      C’est souvent quand je vais chez des amis que je fouille dans leurs bouquins, dvd, ce qui est en évidence. Bien sûr je n’irai pas ouvrir leur tiroir à sous-vêtements 😛

      Dans l’idée en fait, je penses que nous européens/français on s’énerverait plus si quelqu’un ouvrait notre frigo sans y avoir été invité. Mais si un ami nous demande s’il peut prendre quelque chose à boire et, sous réserve de réponse favorable, se sert de lui même, nous ne lui en voudront pas d’avoir ouvert notre frigo. Là se trouve la différence, à mon avis.

  4. Répondre

    grandmerearbre

    4 mai 2014

    Super intéressant comme article, super intéressant et instructif ton blog, je suis vraiment contente d’être tombée chez toi car je suis passionnée par les moeurs et coutumes étrangères et particulièrement celle des japonais (et des marocains, oui je sais, ça n’a rien à voir, mais bon). Je repasserai souvent ici, c’est vraiment très nourrissant toutes ces infos, miam !

    • Amélie-Marie

      5 mai 2014

      Merci, merci beaucoup, cela me touche beaucoup. Et figure toi que j’aime beaucoup le Maroc, et la culture orientale (avant d’aller faire mon tour en Russie, j’hésitais avec l’Egypte, bon je sais pas tout à fait « pareil » ;)). J’ai pu voir de très, très belles photos, donc je te remercie !!

  5. Répondre

    ladyelle134

    3 mai 2014

    Je trouve cet article très intéressant. Je comprends mieux maintenant certains comportements remarqués au Japon. J’avais bien senti cette « réserve » avec les étrangers… Grâce à toi, je vois mieux de quoi il s’agit. La situation est très semblables avec d’autres pays d’asie pourtant bien différents du Japon.

    Je comprends bien car en fait, comme il ne me viendrait jamais à l’idée, chez des amis, d’ouvrir quoi que ce soit ou d’entrer dans n’importe quelle pièce sans qu’on me l’ait proposé, il me semble naturel que l’on fasse de même chez moi.
    La moindre des politesses est justement de ne pas s’immiscer dans la vie intime des autres, fussent ils des amis, sans y avoir été conviée. C’est pour ça que je ne me suis jamais permise d’ouvrir frigo ou placards chez quelqu’un ou de fouiner dans ses CD car ce que je mange à mon domicile, ou ce que j’écoute c’est mon jardin (appartement) privé ! 🙂

    Allez, cet aprèm dès que j’ai un moment je file lire tes autres posts 🙂

    • Amélie-Marie

      5 mai 2014

      Merci, je suis contente si mon article a pu apporter un éclairage sur une expérience là bas :). Je comprends aussi, je pense. Je crois n’avais jamais été en contexte de me rendre chez quelqu’un que je ne connaissais vraiment pas suffisamment pour ne pas pouvoir explorer (un peu). Je découvre la délicate question de l’intimité avec le Japon, alors qu’en France, j’ai toujours été très à l’aise (sans aller jusqu’à l’impair !).

    • ladyelle134

      5 mai 2014

      Tu vois, c’est exactement ça ! Tu viens de l’écrire : Pourquoi vouloir « explorer » ce que les gens « enferment » ? Ca apporte quoi ? C’est curieux cette curiosité (c’est le cas de le dire 😀 ! ) SI c’est enfermé, c’est que c’est qu’il y a une possibilité que ce soit considéré comme « privé », donc on n’ouvre pas sauf si c’est proposé.
      Pour moi, être très à l’aise chez quelqu’un de proche ne signifie pas être sans gêne. Je n’ouvre même pas les placards de mes parents quand je vais les voir. Puisque je ne vis plus avec eux, il me semble normal de respecter leur intimité.
      Lorsque des personnes, famille ou amis, osent le faire chez moi (ce qui est rarissime, ouffff ! ) Ca me met extrèmement mal à l’aise même s’il n’y a rien de spécial dans mes placards, je ressens cela comme une intrusion et je suppose que les japonais le ressentent peut être aussi comme ça ? En fait, j’ai peut êtré été japonaise dans une vie antérieure ? 😀
      Les ressentis sont donc bien différents selon les gens. Peut être que tu auras une vision différente lorsque tu auras ton home sweet home perso 🙂 ou peut être que cela ne te dérangera pas qu’on ouvre tes placards personnels. Rendez vous dans quelques années et tu me raconteras ? lol 😉
      Belle journée à toi 🙂

    • Amélie-Marie

      5 mai 2014

      Peut-être en effet un petit côté nippon chez toi :). Je pense qu’ici, entre moi qui suis très détendue et assez ouverte (mais je te rassure, je ne m’amuse pas à fouiller et à ouvrir, simplement, je ne m’étais jamais posé 5 minutes pour y réfléchir !), et les japonais beaucoup plus réservé, un grand écart existe, et il m’appartient d’y réfléchir.

      Me concernant, cela vient peut être de ce que j’ai toujours eu un goût de l’aventure et de la curiosité, et que j’ai en partie grandie dans un grand hôtel que j’explorais à loisir. Chez moi, c’est tellement minimaliste qu’il y a peu à voir 😀 mais peut être que lorsque j’aurai une famille, un logement plus grand, plus d’affaires aussi, je changerai mon regard sur la question.

  6. Répondre

    Amy

    2 mai 2014

    Bizarrement, de mon côté, je n’aime pas que les invités regardent mes cd et la musique que j’écoute, je trouve que c’est très personnel ! Après j’imagine que ça dépend des gens, mais ça me permet de comprendre pourquoi, pour une culture, c’est le frigo qui semble intime.

    • Amélie-Marie

      2 mai 2014

      Alors là, je te rejoins tout à fait ! Je suis en général très mal à l’aise lorsque l’on fouine dans mes playlists. Mes goûts peuvent ne pas plaire à tout le monde, et dans le domaine musical, les critiques sont assez virulentes (« quoi t’écoute ça!?! »). Cela m’a étonné, mais en effet, je comprends que les critères varient selon les cultures, et l’intérieur du frigo est bien finalement un témoignage de notre mode de vie (junk food, vege, etc …).

  7. Répondre

    Claire (Mes Recettes Sucrées Salées)

    2 mai 2014

    Très intéressant cet article ! C’est un sujet qui m’a toujours interpellé, les différences culturelles et sociales avec les cultures asiatiques.. Pour moi c’est vraiment un autre monde… Ahhh dans une autre vie je ferais bien une thèse là dessus 😛
    Le frigo c’est assez étonnant, de considérer cela comme une part de son intimité. Mais pour le reste je suis assez d’accord ! 🙂

    • Amélie-Marie

      2 mai 2014

      Merci :). Il est vrai qu’entre ces deux groupes, les différences culturelles se font très fortement sentir et c’est une source de fascination pour moi !
      Sur la question du frigo, j’ai vraiment été surprise. Je ne crois ne m’être jamais posée la question. Ça a bien dû m’arriver de faire cela chez des amis ou vice versa, sans que cela ne provoque quoi que ce soit. Mais effectivement regardant les autres points, je pense que cela touche à une intimité plus universelle.

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.