C'est bien connu, nous ne communiquons pas seulement avec la parole, mais aussi avec notre corps. Notre gestuelle en dit parfois bien plus long sur nos pensées que ce que nos mots veulent bien exprimer. Aussi, apprendre une langue étrangère, c'est aussi apprendre le langage du corps d'une autre culture. Découvrez quelques gestes japonais utilisés au quotidien.

Si porter un masque sanitaire gêne beaucoup d’entre nous, occidentaux, c’est bien parce que les expressions de notre visage sont importantes à nos yeux pour communiquer avec les autres. Sourire en coin, grimace de dégoût, lèvres plissées, ces mimiques viennent souligner le langage verbal et facilitent la conversation. Et ce langage du corps est loin de se limiter au visage ! Nous employons au quotidien tout un tas de gestes qui, pour certains, se suffisent pour transmettre un message, ou, pour d’autres, viennent accentuer nos propos…

C’est bien parce que la langue se vit aussi avec le corps qu’il est difficile d’apprendre le japonais seulement à travers les livres.  Au delà de la structure de la langue, sa grammaire, son vocabulaire, il faut  revisiter notre gestuelle afin d’éviter tout impair. Car si beaucoup de gestes sont plus ou moins universels, leur traduction peut parfois être bien différente.

Ok avec la main en japonais

Certains gestes japonais vous sont certainement connus, comme le V de la victoire devenu un réflexe (et un message de paix) sur les photos ou s’incliner pour se saluer. Mais les gestes japonais ci-dessous pourront peut-être vous surprendre ! 

Gestes japonais

Les gestes japonais 

Compter en repliant ses doigts 

Si les japonais sont de plus en plus influencés par la manière de compter à l’occidentale, ils comptent traditionnellement à “l’opposé”. Là où nous levons un ou plusieurs doigts pour indiquer un nombre, l’index marquant 1, l’index et le majeur 2, les 5 doigts écartés 5, les japonais, main ouverte, replient leurs doigts sur leur paume. Ainsi, le pouce plié sur la paume signifie 1, l’index vient se reposer sur ce dernier pour faire 2, et ainsi de suite jusqu’à 5. Pour aller jusqu’à 10, ils relèvent les doigts ainsi pliés en commençant par l’auriculaire (qui indique 6).

Compter avec ses doigts au Japon_Gestes japonais

Je vous le dis tout de suite, je n’ai jamais réussi à m’y faire ! Et cela cause parfois de petite incompréhension avec les vendeurs assez âgés lorsque je veux indiquer une quantité avec mes doigts. 

Savoir lire “non” entre les lignes

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises : les nippons sont allergiques au mot “non”. C’est la racine de bien des incompréhensions. Là où frustrés de ne pas avoir de réponse, nous percevons un manque de franchise, les Japonais voient une manière polie de ne pas blesser notre égo avec un refus trop direct. Aussi, le mot “non” est-il rarement utilisé lorsqu’il s’agit de répondre à une invitation. Les Japonais préférent l’expression 難しいですね・・・, “c’est difficile…”, suivie d’un blanc lourd de sens.

C’est typiquement là que la gestuelle corporelle a un rôle important à jouer. Le corps va communiquer le malaise de l’interlocuteur. En creusant la question, j’ai pu remarquer que les japonais distinguent habituellement la gestuelle des femmes et des hommes. Cependant, cette distinction s’estompe de plus en plus !

Les hommes japonais se passent donc plutôt la main derrière la tête pour se gratter la nuque. Le visage plein de regret, ils soufflent entre leurs dents serrées, le regard dans le vague et l’air de tourner autour du pot. Les japonaises, elles, mettent plutôt leurs mains en avant, paume vers l’interlocuteur, comme pour les repousser, en les secouant, l’air gêné.

Gestuelle du non en japonais

Retenez dans tous les cas que, si les japonais se grattent la tête le nez en l’air ou vous repoussent de leurs mains, c’est qu’ils vous disent non. 

“Impossible” 

C’est un peu une variante du “non”. Lorsque les japonais font une croix avec leurs mains ou carrément leurs bras, c’est pour signifier que quelque chose est impossible. Par exemple, un restaurant est plein et ne peut vous recevoir. 

Exprimer l'impossible avec les bras croisés au Japon

Attention à ne pas confondre avec les deux index croisés. Car ce geste permet de demander l’addition !

Demander l'addition au Japon, お会計

“J’ai un nez, donc je suis”

En pleine conversation, votre interlocuteur nippon pointe son index vers son nez, voire en touche le bout ? Il ne s’agit ni de faire le clown, ni d’un geste enfantin, il souligne qu’il est le sujet du propos. Il ne faut pas s’offusquer, car se pointer du doigt n’est pas impoli et permet de se mettre en avant comme notre pronom personnel “je”. 

J’avais abordé la question dans un article sur les pronoms personnels japonais. S’ils existent bien, ils sont rarement exprimés à l’oral (et même à l’écrit, ce qui rend la lecture de romans difficile au début !). C’est par le contexte, d’un texte, ou d’une conversation, que les japonais s’y retrouvent et se pointer du doigt est un élément de clarification. 

Pointer son nez du doigt pour dire je en japonais

 

La tranche de la main pour fendre la foule tel Moïse 

Pre-pandémie de coronavirus, prendre les transports aux heures de pointe au Japon équivalait à se faire sardine dans une conserve. Parmi les compétences exigées pour survivre, apprendre à se contorsionner, à marcher en évitant les pieds et sortir de la foule compacte des passagers sans faire d’impair sont essentielles. 

Les japonais n’aiment pas briser le “wa”, l’harmonie. Pas étonnant donc, que pour se frayer un chemin sans offenser personne, ils lèvent leur main à hauteur du visage, doigts levés et serrés comme pour figurativement fendre la foule en deux et avancent… Tête baissée, regard vers le bas ! Gymnastique un peu compliquée, saupoudrée de moult courbette et de sumimasen

geste japonais pour se frayer un chemin, gestes japonais

Une façon de se frayer un chemin bien différent de ce que l’on vit en Russie par exemple ! Les russes en effet, trouvent parfaitement normal de vous écarter du chemin en vous poussant (avec douceur) carrément des mains (sur les épaules, le bras). 

Viens donc là !

Gif extrait de l’article: The (Almost) Complete Guide to Japanese Gestures, Body Language and Their Meanings

Ce geste japonais là à de quoi en perturber plus d’un ! Lorsqu’ils invitent quelqu’un à se rapprocher, les japonais utilisent ce mouvement de main que nous adopterions plutôt pour chasser quelque chose au loin. Paume vers le bas, ils agitent leurs doigts de bas en haut comme dire “éloignez-vous”. Mais c’est en fait le contraire qu’il faut comprendre. 

Viens ici en japonais

En conclusion

Si les japonais sont plus à l’aise que nous avec le masque, c’est peut-être que contrairement à nous, ils se reposent moins sur les expressions du bas du visage (la bouche, les joues) et plus sur le regard et et les mouvements de la tête et des mains.

Ils communiquent beaucoup de choses avec ces dernières. La paume en avant permet par exemple d’indiquer le chemin ou est une invitation à entrer ou à prendre quelque. Autant de détails qu’il faut connaître pour bien communiquer au Japon ! Connaissez-vous d’autres gestes japonais ? Quel est votre geste préféré ? 

RELATED POSTS

5 Commentaires

  1. Répondre

    Georges

    7 juillet 2020

    Amusant de les retrouver, j’en avais compris la plupart en observant les gens lors de mes 6 séjours au japon et j’ai fini aussi par les utiliser, en particulier le signe au restaurant pour dire qu’on a fini de manger, la tranche de la main pour dire excusez-moi je passe ou le signe de la main pour appeler quelqu’un que j’utilise pour faire signe à un taxi de s’arrêter ! J’ai terriblement envie de revenir faire un séjour au japon, je devais le faire au mois d’avril mais le (foutu) covid en a décidé autrement… l’année prochaine j’espère !

  2. Répondre

    Arisa

    6 juillet 2020

    C’est vraiment perturbant surtout que comme je n’ai pas été éduqué a la japonaise, je crois que je n’arriverais pas a comprendre.

  3. Répondre

    Maye

    6 juillet 2020

    Oh c’est étonnant en deux ans au Japon ne n’ai vu personne compter comme ça ! J’avais noté une différence, car ils commencent par l’index levé pour un et lèvent en denier le pouce pour faire 5, variante que j’ai adopté et que je continue de faire tellement je trouve ça plus pratique. Et jamais de soucis au resto ! Serais-ce régional ?
    Et sinon le vient m’a effectivement toujours perturbée, et le pire c’est que ma fille l’a totalement adopté vive les incompréhensions a la maison mdr

  4. Répondre

    mlsre

    6 juillet 2020

    Je connaissais la façon de compter, le « dame desu! » et « viens ici » ^^
    Par contre la tranche de la main, tu viens de me l’apprendre, mais je me rends compte que j’utilise ça ici sans le savoir! 😀

  5. Répondre

    Michel Bourse

    6 juillet 2020

    Super!

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.