Je continue ma petite série des expressions japonaises liées au corps humain avec cette fois-ci le nez. "Ah quel beau nez tu as" me dit souvent mon mari, alors que moi, je suis plutôt sceptique.

 

Le saviez-vous ? Au Japon, un grand nez allongé est considéré comme un signe de beauté très appréciable. D’ailleurs mon mari, dont le pif plus imposant qu’il n’est coutume sur un visage nippon, reçoit régulièrement des compliments à son sujet.

Les japonais doutent même un peu de ses origines et lui demandent d’où il vient. La génétique et une arrière grand-mère originaire de la Mandchourie y sont certainement pour quelque chose… 

En japonais, le nez se dit はな (hana).

La confusion est facile avec le mot fleur qui se lit はな (hana) aussi. Heureusement, à l’écrit nous pouvons aisément distinguer ces deux mots grâce à leurs kanji respectifs, tandis qu’à l’oral leur prononciation est légèrement différente. Difficile à entendre même pour les japonais, il va de soi que les débutants se débrouillent en premier lieu grâce au contexte. 

Au delà de ce sens bien pratique qu’est l’odorat, le nez a une symbolique bien à lui au Japon. Tour à tour représentant l’orgueil ou encore la fierté, il exprime aussi notre désaccord ou encore notre flair… 

彼女かのじょ美人びじんを鼻にかけている (kanojo wa bijin o hana ni kakete iru)

« Elle se vante toujours de sa beauté. »

L’expression 鼻をかける se traduit par « se vanter » ou encore « s’enorgueillir ». Elle a, vous vous en doutez, une connotation très péjorative.  Autre exemple : 

かれ有名大学ゆうめいだいがく卒業生そつぎょうせいであることをにかけている (kare wa yuumei daigaku no sotsugyousei de aru koto o hana ni kakete iru).

« Il se vante toujours d’être diplômé d’une célèbre université. »

立派りっぱ息子むすこって鼻がたかい (rippana musuko o motte hana ga takai)

« Je suis fier d’avoir un bon fils. »

Nous restons dans la lignée de l’expression précédente, mais cette fois-ci positive, l’expression 鼻が高い exprime la fierté (méritée) qui nous fait relever la tête (« le nez ») bien haut (高い, takai, haut, élevé). 

彼女の態度たいどは鼻につく (kanojo no taido wa hana ni tsuku)

« Je ne supporte pas son attitude. »

Cela nous monte au nez… Un peu comme la moutarde, encore qu’ici, il s’agit moins de colère que d’en avoir ras-le-bol. Ainsi鼻につく traduit l’énervement ou le dégoût que nous avons pour quelqu’un ou quelque chose. 

彼は取引とりひきのために鼻がく (kare wa yoi torihiki no tame ni hana ga kiku)

« Il a du flair pour les bonnes affaires. »

Comme en français, le nez nous dote aussi d’aptitude ou de talent pour trouver les bonnes choses, les bonnes affaires ou encore reconnaître l’authenticité. 

鼻であしらう(hana de ashirau)

« Snober. »

Si le nez représente notre fierté ou notre orgueil, il va de soi qu’il peut aussi exprimer le mépris à l’égard des autres. Littéralement, il s’agit de « traiter » les autres « avec le nez ». 

すぐ鼻のさきで (sugu hana no saki de)

« Juste sous son nez. »

Rien de bien difficile avec cette dernière, qui suggère que quelque chose nous est passé devant les yeux sans qu’on ne le réalise. 

Pour aller plus loin : 

鼻にしわをせる (hana ni shiwa o yoseru)

« Grimacer en signe de désapprobation. »

Lorsque j’ai demandé à mon mari de m’expliquer le sens de cette expression, il a été très étonné car il ne l’avait jamais entendu. Après quelques recherches, il s’agit en effet d’une expression qui, si elle existe bel et bien, est rarement usitée. Elle n’en reste pas moins intéressante d’un point de vue culturel.

En effet, elle désigne cette grimace de notre visage (« le nez plissé ») qui exprime notre désaccord, notre insatisfaction ou encore notre colère. Or pour les japonais, passés maître dans l’art de ne rien laisser lire de leurs émotions, exprimer son mécontentement de manière aussi visuelle est quelque peu brutal. 

L’expression qui lui est préférée est « froncer les sourcils » : まゆをひそめる (mayu o shisomeru).

娘は何か欲しいものがあると鼻をらして父親ちちおやにねだる (musume wa nani ka hoshi mono ga aru to hana o narashite chichioya ni nedaru)

« Lorsqu’elle veut quelque chose, elle lèche les bottes de son père. » 

J’ai longuement buté sur la manière de présenter cette expression, ayant moi-même du mal à la saisir. 鼻を鳴らす signifie à la fois « roucouler » et « se comporter comme un enfant gâté ». Il s’agit donc de « chanter » du nez pour se faire cajoler ou obtenir ce que nous ne méritons pas. 

 

Quelles sont les autres expressions japonaises que vous connaissez avec le nez ? 

 

ameliemarieintokyo

Éditeur web basée à Tokyo depuis 2013, travaillant dans la communication et le marketing. Passionnée d'écriture, de nature curieuse et sensible, j'apprécie particulièrement de mettre en scène mon quotidien nippon et de partager mon expérience de la société japonaise.

RELATED POSTS

4 Commentaires

  1. Répondre

    Eva

    5 mars 2019

    Coucou,
    Via une emission de tv japonaise j’ai découvert l’expression 鼻高 (a moins que ce ne soit qu’un jeu de mots incompréhensible pour les étrangers) pour exprimer une certaine ventardise (peut-etre que le mot est mal choisi). Dans ce programme, ils demandent aux invités de deviner quelque chose et ceux qui tombent juste parce qu’ils le savaient sont qualifiés de 鼻高.

    • ameliemarieintokyo

      8 mars 2019

      Coucou ! alors dans mon bouquin, 鼻高 est vu de manière plutôt positive, soit la fierté soit la connaissance experte. C’est peut-être ce deuxième sens qui se rapproche de celui de cette émission ? 🙂

  2. Répondre

    Veronik

    3 mars 2019

    Bonjour Amélie,
    Encore un bel article, drôle et argumenté. C’est vraiment un délice de te lire.
    Pour l’avant-dernière expression, il y a une équivalence qui pourrait s’accorder :  »tordre le nez » qui signifie rechigner, montrer son mécontentement…
    Au plaisir de te lire.

    • ameliemarieintokyo

      8 mars 2019

      Merci beaucoup ! Et merci pour cette expression que je ne connaissais pas :).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.