J'ai déjà mentionné à quel point la chaleur estivale au Japon peut être redoutable. C'était sans compter les nuits, chaudes et humides au point d'être considérées comme tropicales, qui n'offrent aucun répit aux habitants et aux voyageurs de passage.

La chaleur estivale au Japon est plutôt brutale (et je la vis très mal avouons-le). Entre les températures élevées, voir caniculaires comme cette année et l’humidité ambiante, on a de quoi tourner de l’oeil. Mais le pire, vraiment, c’est encore la nuit lorsqu’il fait trop chaud pour dormir. Les japonais ont même un mot pour cela…

La nuit, chaleur estivale au Japon est digne des « tropiques »

Dans ma tête, fort logiquement, lorsque le soleil se couche les températures baissent. Sauf qu’au Japon, ce n’est pas tout à fait comme cela que ça se passe. La chaleur reste lourde et l’humidité est toujours au rendez-vous. C’est un croisement entre le sauna et le hammam turc, sauf que vous ne pouvez pas en sortir au bout de 5 minutes. Arg.

Lorsque les températures ne redescendent plus en dessous de 25°C la nuit, les japonais appellent ces nuits littéralement des nuits tropicales. Soit le petit mot 熱帯夜( ねったいや) (nettaiya). 熱帯 (nettai) est le mot japonais pour tropiques, tandis que 夜 (ya) signifie nuit. Cependant le sens qu’il faut lui donner est plutôt « nuit étouffante ».

Sans rire.

Des étés de plus en plus chauds

Le réchauffement climatique bouleverse chaque année un peu plus la météo. Les informations au sujet de la canicule qui frappe le Japon ainsi que l’Europe ne vous ont certainement pas échappées.

D’après l’agence de météorologie japonaise, les étés japonais sont de plus en plus chauds et dangereux. Depuis près de 20 ans, chaque été bat un nouveau record de nombre de nuits étouffantes consécutives. Nous en vivons en moyenne 30 par an, entre juillet et aout. Durant cette période, des milliers de personnes sont hospitalisées pour des insolations.

À Tokyo et dans les autres grandes villes japonaises, les habitants sont victimes de l’effet des îlots de chaleur urbains. La ville absorbe la chaleur durant le jour et reste chaude la nuit à cause de l’activité humaine et de l’environnement bétonné. La chaleur estivale au Japon est donc en partie causée par l’activité humaine et l’environnement.

Chaleur le soir = Danger

La nuit, la chaleur estivale au Japon est dangereuse pour les personnes fragiles, c’est-à-dire les personnes âgées ou malades et les enfants.

  • On se déshydrate vite.
  • On ne dort pas ou mal et on s’épuise.
  • Sensation d’étouffement physique et psychologique.

En réalité, beaucoup de coups de chaleur sont la conséquence de l’absence ou de la mauvaise climatisation du logement. Vous pouvez donc souffrir de coups de chaleur durant votre sommeil (ou l’absence de !).

J’avoue ne pas avoir beaucoup de conseils fracassants à proposer face à la chaleur estivale nocturne. Cependant, j’ai essayé de dresser une petite liste de stratégies à mettre en place. Toutes ne sont pas applicables pour les voyageurs de passage (coeur sur vous, vous survivrez !). Ces conseils pourront peut-être vous aider durant la canicule en France aussi.

10 Conseils pour faire face à la chaleur estivale au Japon (et ailleurs)

1. Ne pas rechigner à mettre la climatisation

Vous pouvez ne pas l’aimer, mais lorsqu’il fait 30°C ou plus dans votre chambre, les conditions ne sont pas idéales pour retrouver Morphée. Cependant, modération est mère de sureté. Dans l’idéal, il faut régler le climatiseur sur 28°C. La plupart des modèles ont des modes dit « doux » ou « faible », c’est-à-dire quasi silencieux avec une faible ventilation. Vous pouvez aussi le régler pour qu’il s’éteigne au bout de quelques heures. Mais si vous êtes comme moi, dès que la température de la pièce remonte, vous vous réveillerez en sueur. Dans ce cas,

La climatisation peut donner mal à la gorge à certaines personnes. Dans ce cas, deux solutions à essayer. La première consiste à dormir avec un masque. Cela peut paraître désagréable au premier abord, mais en réalité, cela prévient les irritations de la gorge et le dessèchement de votre bouche. La deuxième consiste à utiliser une fonction particulière du climatiseur, celle contre l’humidité ( 除湿( じょしつ) ). En effet, l’humidité d’une chambre est parfois pire que la chaleur pour prévenir un sommeil réparateur. Ce mode normalement rafraîchit une pièce en la « séchant » et non pas en la refroidissant avec un vent frais. Les japonais considèrent que ce mode est donc plus agréable pour dormir. Cependant, gardez en tête que cette fonction est très gourmande en électricité !

2. Le ventilateur est votre héros

Un ventilateur peut ou non être judicieusement combiné avec la climatisation. Par exemple, mon ventilateur détecte la température de la pièce et s’enclenche lorsque les températures montent au dessus de 24, 26 ou 28°C. Si je programme ma climatisation pour qu’elle s’éteigne à minuit, lorsque la pièce redevient chaude, le ventilateur se met en route comme un grand.

L’avantage est une facture d’électricité bien plus sympathique à la fin de l’été. Néanmoins, un ventilateur n’est pas toujours suffisamment puissant pour rafraichir une pièce ou faire baisser votre température corporelle. Attention donc à ne pas dormir dans une pièce trop chaude par souci d’économie !

3. Ouvrir les fenêtres

Véridique, la température à l’extérieur est parfois plus vivable qu’à l’intérieur de votre logement !

S’il y a une petite brise et que vous vivez dans un quartier tranquille (ou que le bruit ne vous dérange pas), ouvrez grand les fenêtres pour faire circuler l’air. Au Japon, la plupart des logements ont heureusement des moustiquaires aux fenêtres. Si vous n’en avez pas, c’est assez facile à installer soi-même.

4. Dormir sans couverture ou avec une couverture d’été

Je peux aisément me passer de dormir avec une couverture, mais je sais que c’est souvent un dilemme pour beaucoup de monde. Heureusement, vous avez l’option drap ou encore la couverture d’été typique que l’on trouve au Japon. Celle-ci est généralement très fine et ressemblerait presque à une serviette de bain en coton. Appelées タオルケット (taoruketto) c’est-à-dire « serviette » + « ket », de blanket, couverture en anglais, on peut en acheter partout.

J’aime particulièrement celle que j’ai trouvée chez Muji.

chaleur estivale au Japon

Certaines sont aussi faites d’un tissu gardant « le frais ». Ma meilleure référence en la matière est la chaine Nitori. D’ailleurs, ils ont tout une gamme pour le lit : taies d’oreillers, drap, oreillers etc, y compris pour animaux !

chaleur estivale au Japon

J’ai investi dans ma literie et je dois avouer que c’est pas mal efficace pour rendre le lit plus frais. Malheureusement, l’effet Kiss Cool passe vite.

5. Avoir des rideaux anti-UV bien épais

C’est très surprenant pour moi, mais les japonais ont les rideaux tirés toute la journée et n’aiment pas du tout que l’on puisse voir leur intérieur (parce qu’il est bordélique…). Je pense avoir traumatisé mon voisinage, car chez nous, tout est toujours ouvert (je vous rassure, on ne se balade pas non plus à poil !).

Bien que je ne supporte absolument pas l’idée d’un intérieur constamment obscur et sans lumière naturelle, il faut avouer que l’été, les rideaux super épais anti-UV aident grandement à préserver le frais d’une pièce.

J’ai ainsi deux couches de rideaux qui bloquent la chaleur aux fenêtres de ma chambre (celles qui baignent bien dans le soleil jusqu’en milieu d’après midi). Résultat, la température dans ma chambre est quelque degré plus basse que dans mon salon.

6. Dormir à oilpé

À ne pas combiner avec les fenêtres grandes ouvertes sans rideau ou en dortoir évidemment.

7. Avoir un brumisateur à portée de main

Mine de rien, cela peut soulager au moment de dormir ou si vous ne vous réveillez pas très bien à cause de la chaleur (peau qui tire, gorge et lèvres sèches…).

Au Japon, vous trouverez facilement la marque Avène dans n’importe quelle parapharmacie (le prix fait un peu mal).

8. Boire un verre d’eau avant de dormir

Ne craignez pas d’avoir à vous relevez pour aller aux toilettes car il y a fort à parier que vous allez le transpirer !

N’oubliez pas non plus d’avoir une bouteille d’eau près de vous.

9. Éviter les repas lourds le soir

Bon, de manière générale manger un diner trop riche avant de dormir n’est pas recommandé. Mais lors d’un épisode caniculaire, vous risquez de ne vraiment pas vous sentir bien et l’insomnie.

Évitez les aliments dont vous savez que vous allez avoir du mal à les digérer, le gras et le sucré. L’alcool est aussi fortement déconseillé lors des fortes chaleurs.

10. Aller aux bains publics

Si vous vivez à proximité d’un bain public (銭湯( せんと) , sento) c’est le moment de vivre cette expérience unique que de se laver à poil avec d’autres personnes.

Les bains chauds (attention, très chauds !) détendent et permettent de mieux tolérer la chaleur pendant plusieurs heures ensuite. Les bains publics sont considérés comme offrant plus de sécurité aux personnes fragiles, car dans le cas d’un malaise, les autres clients interviendront tout de suite.

chaleur estivale au Japon

Vous l’aurez compris, pour survivre à la chaleur estivale au Japon comme ailleurs, il faut penser aération, hydratation et rafraichissement.

Dernier chagrin, et de taille, lorsque l’on vit au Japon, c’est que l’été, le soleil se lève très très tôt (il fait jour à 4h00). La chaleur s’installe donc très vite et dès 7h00 il peut faire 30°C ou plus. Température mise à part, la luminosité peut vite causer des insomnies « matinales », aussi ma seule astuce est d’avoir un masque pour les yeux.

Et vous, que faites-vous lorsqu’il fait trop chaud pour dormir ?!

RELATED POSTS

8 Commentaires

  1. Répondre

    achraf

    8 août 2018

    D’ailleur j’ai toujours (actuellement) jamais aimé les rideau clair dans les logements.ils connaissent pas les stores ou rideaux sombres?

    • ameliemarieintokyo

      8 août 2018

      Bonjour ! Je trouve que le choix concernant les rideaux n’est pas top au Japon mais il y a de tout. Le plus gros souci c’est qu’il n’y a pas de « standard » côté taille de fenêtre et il faut donc bien souvent faire faire les rideaux sur mesure ce qui coute assez cher dès que l’on veut des motifs / couleurs etc.

  2. Répondre

    Ni

    4 août 2018

    Nous embarquons demain en famille pour 3 semaines Japon, donc merci énormément pour ton blog qui nous a bien aidés à préparer ce voyage ! On garde précieusement sous la main le mode d’emploi des climatiseurs (^_^’)

  3. Répondre

    Fayçal

    2 août 2018

    Super ton blog Amélie Marie, un plaisir de te lire.
    Je crois que le Japon l’été, ça le fait pas !
    Bon courage !

  4. Répondre

    Line Mourey

    1 août 2018

    Et ben, c’est une sacré expérience que tu vis au Japon ! Je ne sais pas si on peut parler de nuits étouffantes, mais nous sommes ici bel et bien en canicule et les nuits sont difficiles. Je prends des douches froides avant de me coucher (tard), je ne me sèche pas et je bois beaucoup. Je songe à mettre un pain de glace au bout de mon mit pour rafraichir mes petits pieds !
    En tout cas je te souhaite bien du courage pour les nuits prochaines et j’aimerai bien essayer les bains publics une fois dans ma vie 😉

    A bientôt,
    Line de https://la-parenthese-psy.com/astuces-bien-etre/le-soleil-comme-antidepresseur-naturel/

    • ameliemarieintokyo

      2 août 2018

      Merci beaucoup ! Et merci pour les conseils que je vais appliquer ce soir sans faute 🙂 le coup de la douche froide me plait pas mal.

  5. Répondre

    Laure

    1 août 2018

    Même problématique ici à New York… et pas d’autre solution que les tiennes ! Ce matin il ne fait encore que 26°C dehors, 30°C à l’intérieur toutes fenêtres ouvertes avec les ventilateurs pour faire entrer le frais… mais l’humidité rend l’air poisseux et j’ai passé la nuit en sueur, je vais devoir allumer la clim ! Apparemment chez toi c’est encore bien pire, bon courage !!
    (Je crois que c’est mon premier commentaire alors que je te lis depuis un moment. Merci pour ton blog qui me donne envie de découvrir le Japon un jour !)
    (Ah si, y a une autre solution que j’aime bien quand j’ai besoin d’une pause hors canicule : aller au cinéma, qui est méga climatisé… mais du coup il faut se munir d’un pull et d’une écharpe sinon on passe la séance à grelotter !)

    • ameliemarieintokyo

      2 août 2018

      Merci de ton gentil commentaire et de suivre mon blog :). Waaaaaah… New York… Ça me fait rêver un peu !! Je savais qu’il y fait chaud l’été mais à ce point !?! Courage ! Et les cinémas sont aussi des glacières à Tokyo x) j’y vais toujours avec un gilet et limite un plaid n’est pas du luxe.

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.