Lorsque j'ai déménagé au Japon j'ai fait le choix de laisser ma précieuse boule de poil aux bons soins de ma famille. C'est un choix que je ne regrette pas, car je ne savais pas alors pour combien de temps je partais, ni même si mon logement serait adéquat pour avoir un animal. Cependant, la question m'a récemment été posée : comment faire pour amener son animal de compagnie au Japon ?

Partir à l’étranger est une très belle aventure que vous avez peut-être envie de partager avec votre boule de boil favorite. Après tout, Felix ou Fidor ont bien le droit de voir de nouveaux paysages et de fouler le sol de nouvelles contrées. Bon, certains objecteront qu’un animal préférera la stabilité de sa maison, d’autres crieront qu’être avec son maître est plus important. Qui suis-je pour trancher ?  

Le parcours pour emmener son animal de compagnie au Japon est long, mais certainement pas impossible. 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je dois dire qu’il faut s’y prendre très, très à l’avance. Ne comptez pas sur des préparatifs de dernières minutes : vous seriez cuits d’avance. 

Votre référence : le Ministère de l’Agriculture, des Forêts et Pêcheries japonais (Ministry of Agriculture, Forestry and Fisheries, en court MAFF).  Le site de ce ministère contient toutes les informations relatives au transport d’animal de compagnie depuis l’étranger vers le Japon. Vous y trouverez des formulaires à remplir ainsi que les contacts des services de la quarantaine animale de chaque aéroport japonais.  

Les règles et tâches à accomplir peuvent varier selon l’animal 

Sur le site du MAFF, vous trouverez des démarches spécifiques à divers animaux : chien, chat, lapin, oiseau, singe… Cela fait un poil doublon avec une autre page des services de Quarantaine Animale dont la liste est un peu plus longue : mouton, cheval, canard ou poisson… Les sites de l’administration japonaise sont toujours casse-têtes pour s’y retrouver.

Plongeons nous plus en détails sur la procédure pour amener son animal de compagnie. 

Pour les chiens et les chats

Pour éviter à votre toutou ou votre matou de longs jours de quarantaine, il faut s’y prendre 180 jours à l’avance (soit 6 mois). Si vous vous y prenez en temps et en heure, votre animal de compagnie ne passera que 12 heures dans les services de quarantaine ! Dans le cas contraire… Il y passera le temps qu’il faudra pour atteindre les 180 jours requis. Oups. Vous trouverez la FAQ relative à la détention ici

  • Votre animal doit avoir une micro-puce accompagnée de son certificat.
  • Bien penser à faire les vaccinations requises, en particulier contre la rage, deux fois !
  • Ensuite, vous devez faire effectuer un test de titre d’anticorps sanguin (votre vétérinaire saura sans doute plus que moi de quoi il en retourne !) en temps et en heure (c’est-à-dire pendant la période active de la vaccination). 
  • Vous devez envoyer un formulaire de notification préalable 40 jours avant votre entrée sur le territoire (formulaire disponible ici). 
  • Petite visite médicale afin d’obtenir un certificat médical de bonne santé que vous aurez à fournir aux services de quarantaine animalière. 
  • Faire remplir les documents fourni par le MAFF par les services de quarantaine en France. 

Attention, il faudra bien faire attention à respecter les conditions d’embarquement requises par les services de quarantaine. En particulier, votre vol doit être direct depuis la France jusqu’au Japon. Si vous prévoyez une escale, il faudra remplir un certificat supplémentaire (PDF ici). 

  • Enfin, passer l’inspection à votre arrivée et 12 petites heures en quarantaine !

Pour le PDF très bien détaillé, c’est ici : Guide pour amener son chien ou son chat au Japon

Pour les lapins 

Il suffit de suivre le PDF (japonais / anglais) suivant : procédure requise pour faire venir son lapin au Japon. Attention, même avec un certificat médical, votre lapinou devra passer environ un jour (en pratique 3 jours et 2 nuits) dans les services de quarantaine. 

Si les démarches administratives et les frais à débourser ne vous font pas peur, la procédure pour amener son animal de compagnie semble somme toute relativement facile à accomplir !

En revanche, trouver un appartement qui accepte les animaux sera une autre paire de manche… 

En effet, au Japon, beaucoup de propriétaires interdisent purement et simplement d’avoir des animaux (l’interdiction peut frapper l’immeuble entier !). À vous de naviguer les annonces pour trouver un logement qui vous accepte vous et Milou. 

Sur les annonces repérez donc les termes suivants : 

Animaux de compagnie interdits

ペット禁止 (petto kinshi)
ペット不可 (petto fuka)
ペット厳禁 (petto genkin)

Animaux de compagnie autorisés 

ペットOK (petto OK)
ペット可 (petto ka)
ペット相談可 (petto soudan ka — possibilité d’en discuter avec le propriétaire)

Autres sources :

 

ameliemarieintokyo

Éditeur web basée à Tokyo depuis 2013, travaillant dans la communication et le marketing. Passionnée d'écriture, de nature curieuse et sensible, j'apprécie particulièrement de mettre en scène mon quotidien nippon et de partager mon expérience de la société japonaise.

RELATED POSTS

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.