Les katakana de l’amour

Les katakana de l'amour

Malgré sa natalité en débandade et la chute des mariages, on pourrait se dire que l’amour est encore au goût du jour au Japon, entre la célébration retentissante de la Saint Valentin et Noël, étrangement devenue la fête emblématique du couple dans l’archipel, une nuit propice aux demandes en mariage. En réalité, les japonais sont plutôt timides lorsqu’il s’agit de dire « je t’aime« . En contraste avec la culture des manga et de l’animation, nos amis les nippons se reposent sur une transmission « télépathique » de leurs sentiments amoureux… Laissant très perplexes les occidentaux. S’explique finalement la récurrence des drama japonais sur les relations amoureuses et leurs terribles complications, souvent provoquées par… l’absence totale de communication.

Si l’on se penche sur l’histoire de la langue, le vocabulaire de l’amour existe. Cependant, le sujet est entouré de mystère, avec une pointe d’embarras et si j’ose dire, de tabou. Avec l’arrivée des langues étrangères sur le territoire nippon, de plus en plus de mots ont été empruntés – principalement à l’anglais, pour contourner la connotation du japonais.

Dans ce répertoire de mots en katakana, nous trouvons en tête « love love »(ラブラブ) expression utilisée pour parler d’un couple très (trop) amoureux (tellement que ça dégouline un peu).

Inviter quelqu’un pour un rendez-vous amoureux (デート, « date ») peut être tellement difficile, que certains japonais passeront par la lettre d’amour (ラブレター), un élément-clé des manga pour filles. Petite-amie et petit-ami se disent « girlfriend » (ガールフレンド) et « boyfriend » (ボーイフレンド), tandis que le bisou échangé est tout simplement « kiss » (キス) . Du coup, pas d’étonnement à ce que le suçon se dise « kissmark » (キスマーク) tandis que le câlin se dit « hug » (ハグ). La romance (ロマンス) mène parfois à la demande en mariage (プロポーズ, « proposal »). Même si beaucoup s’accordent à dire que le mariage au Japon est moins une histoire d’amour qu’un pari sur la stabilité économique d’un couple.

Le mot français « fiancé » (フィアンセ) est devenu de plus en plus fréquent dans le japonais courant, ainsi que le mot « wedding » (ウエディング), pour parler du mariage. Qui dit « wedding », dit « wedding dress », la robe de mariée (ウエディングドレス). Je ne saurais dire si le phénomène bridezilla touche aussi les japonaises…

Et notre couple s’en va pour sa lune de miel… « Honey moon »(ハネムーン), très certainement à Hawaii pour faire comme tout le monde. Parce qu’Hawaii, c’est « in » depuis les années 80 (je déconne, je n’en sais rien en fait).

Bien sûr, ce vocabulaire d’emprunt existe parallèlement au vocabulaire d’origine, tout aussi utilisé selon les contextes.

– Petit-ami: 彼氏, kareshi

– Petite-amie: 彼女, kanojyo

– Amoureux: 恋人, koibito

– Mariage: 結婚式, kekkonshiki

– Fiancé:婚約者, konyakusha

– Faire un bisou: ちゅうする, chuu suru

Cependant, certains mots japonais sont parfois considérés comme trop démodés pour la conversation courante. Au détour d’une conversation, ce vocabulaire désuet pourrait même créer un

– Serrer dans ses bras: 抱しめる, dahishimeru

– Un baiser: 接吻, seppun

Il suffit d’ouvrir un manga d’amour pour voir surgir tout ces doux mots en katakana, un vocabulaire du coup facile à mémoriser pour un apprenant de japonais!

 

ameliemarieintokyo

Née en 1988, dans la région nantaise, baccalauréat littéraire. Études juridiques: M1 droit économique communautaire et international, M2 Droit Maritime. DUT de Français langue étrangère. Addiction: littérature, journaux, cinéma (Ozu, Kurosawa), voyager.

RELATED POSTS

3 Comments

  1. Répondre

    Carole

    3 août 2016

    Effectivement, avoir une relation avec un(e) japonais(e) c’est entrer dans un monde tooooootalement inconnu et extrêmement déstabilisant.

  2. Répondre

    Lao ~ ロラン

    3 août 2016

    Merci pour cette liste de vocabulaire toujours utile. :p
    (Petite faute de frappe « 抱きしめる, dahishimeru »,)

  3. Répondre

    MéloDram

    22 novembre 2016

    Je trouve le mot « 接吻 (seppun) » pour désigner un baiser terriblement mignon ! Dommage qu’il soit désuet :/

Envie de réagir?