Le Japon et sa guerre des blogs

Aujourd’hui, je n’évoque le Japon que comme sujet d’écriture. Je souhaite parler du blogging et de ma modeste expérience avec mon blog actuel.

J’adore écrire. Et j’adore partager un bout du Japon avec mes lecteurs. Rien ne me rend plus heureuse qu’un « merci » ou un « je ne savais pas, je découvre ! ».

J’ai toujours souhaité écrire. Petite, je me baladais avec des livres de « grands » et mon cahier, sur lequel je griffonnais des débuts d’histoire et de reportage. Je ne les finissais jamais. Mais le plaisir des mots était tellement fort que chaque jour était l’occasion d’écrire quelque chose de nouveau. J’ai des cartons et des cartons de cahiers dans mes greniers.

via GIPHY

Mes parents m’ont toujours encouragée à lire la presse, à m’informer et à fouiller la bibliothèque. Je trouve dans la lecture et l’écriture une façon de communiquer qui me correspond. Ceux qui me connaissent personnellement le savent : j’ai été grande timide et je le suis toujours un peu sur les bords. Mais malgré cet handicap, j’ai une envie de transmettre ce que je vois, ressens et comprends avec les autres. Adolescente j’ai tenu mes premiers blogs et mes premiers « journaux ». J’adorais les récits de voyage.

Rien ne me rendait plus heureuse qu’une dissertation – aucun étonnement donc à ce que je sois allée en faculté de droit. On nous y forme à la réthorique, à l’écriture alambiquée et à argumenter tant et si bien que le public s’avoue vaincu. Bref, la « C »ommunication passe par la prose avec moi.

via GIPHY

Je reconnais mes limitations. Je n’ai pas la science infuse et j’ose espérer qu’on ne lit pas de prétention entre mes lignes (si cela se ressentait, mea culpa, c’est involontaire). Lorsque je parle du Japon, je mélange un peu de tout : mon point de vue sur une situation, des informations objectives sur un lieu ou un point de culture, des explications linguistiques, des tranches de vie, des coups de gueule, des coups d’amour…

Ce n’est pas toujours équilibré. Pour certains articles j’investis beaucoup de temps et de recherche. Pour d’autres, le traitement est plus léger, le sujet me passait par la tête et je n’ai fait que le coucher sur le papier.

Je ne cours pas après les chiffres. Au boulot avec le site de l’école et les réseaux sociaux, oui. Parce que c’est mon boulot. Mon blog en revanche, c’est mon coin à moi et même si les deux se croisent quand j’en parle, le trafic de mon blog m’importe peu.

Ceux qui aiment, qui commentent, qui tombent par là par hasard, je les remercie du fond du cœur. Je ne réponds pas toujours à temps, parfois j’oublie un gentil commentaire et je suis vraiment désolée. Sachez que je dédie ce passage à tous ceux qui sont un jour passé par Amelie In Tokyo !

via GIPHY

Ce que je ne savais pas, en commençant à blogger, c’est que mon loisir et mon plaisir représentent pour d’autres une concurrence. Chaque catégorie a ses meneurs, des gros sites qui compilent beaucoup de matière sur un sujet. Ici le Japon. Certains sont professionnels, d’autres sont dans un entre-deux, enfin certains tout en étant amateurs, drainent un public important.

L’existence de tous ces sites et ces plateformes entraine – fatalement semble-t-il, une agressivité incroyable entre les différents bloggeurs et propriétaires de site. Honnêtement ne serait-ce qu’écrire cet article m’angoisse. Dans le monde des bloggeurs Japon règne une guerre des tranchées qui porterait à sourire si certaines des attaques n’étaient pas aussi malhonnêtes. Une amie blogueuse nous confie sur Twitter que cela a motivé en partie sa décision de ne pas écrire son blog en français, mais uniquement en japonais. (Ambiance, bonjour!).

via GIPHY

Je n’ai découvert ce revers de la médaille que lorsque je suis entrée dans l’équipe de Dozodomo, que j’adore et avec qui je m’éclate. C’est avec extase que je découvrais une plateforme faite par des amoureux du Japon pour partager sur tout: des critiques de livres, des chroniques, des reportages, des reprises d’information intéressantes, des visites d’expositions. Cela me permettait de toucher plus de monde et d’apprendre le travail d’équipe, d’aller au delà du blogging. Je m’y suis fait des amis à la vie à la mort, j’ai beaucoup appris avec le créateur du site (je te lève mon verre!) et kudos à notre critique littéraire qui fait un boulot fantastique sur la littérature japonaise.

Sauf que j’ai alors découvert l’ombre qui planne au dessus de l’équipe. Dozodomo est régulièrement vicieusement attaqué. Au début j’écarquillais les yeux, un peu naïve : « Mais pourquoi ?! Pourquoi une plateforme avec plus d’une dizaine de rédacteurs est-elle dénigrée à ce point? ». Les guerres commencent toujours avec de vieilles histoires. L’eau a beau coulé sous les ponts, les rageurs rageront toujours à tord et à travers.

via GIPHY

En tant que rédactrice bénévole, écrivant des articles fouillés pour le plaisir ou retransmettant des informations japonaises que je juge intéressantes, recevoir des attaques injustes me blesse. De moins en moins heureusement – le métier qui rentre sans doute. Mais j’ai toujours ce petit choc au coeur et l’envie d’arrêter. Je ne cherche pas à faire du chiffre, je ne cherche pas à buzzer. Si j’écris peu sur Dozodomo, c’est qu’il me faut en moyenne plusieurs dizaines d’heure de travail. En particulier pour certains articles comme celui sur la pilule au Japon, il m’avait fallu éplucher des dizaines de documents et articles japonais pour être certaine des données référencées dans mon article.

Et lorsque je vois des coups de gueule qui – au lieu de s’attaquer sur le point de discorde de manière honnête – s’attaquent à TOUT le contenu d’un site c’est à dire TOUT le travail d’une équipe, j’ai la haine.

via GIPHY

Donc amis lecteurs : lorsque vous lisez des coups de gueule à droite à gauche, prenez toujours le recul nécessaire avant de commenter et de prendre parti. Un coup de gueule est une réaction à chaud déclenchée par une vexitude ou un sentiment d’injustice de la part de son auteur. Un coup de gueule peut se corriger par la suite, à travers la discussion. Mais les dégâts peuvent être déjà là. Et par dégât, plus que la diffammation publique, je pense surtout aux rédacteurs et aux rédactrices qui se prennent les attaques de plein fouet et les réactions en cascades qui s’ensuivent.

Alors, lecteurs et lectrices, prenez du recul et lisez les postulats suivants :

via GIPHY

Postulat #1 : À mon sens, aucune information n’entraine d’exclusivité. J’ai par exemple relaté mon parcours pour obtenir mon visa d’épouse dans un de mes articles. En faisant mes recherches, l’article de ShootJapan, un véritable guide pour la demande de conjoint, m’avait beaucoup marquée de par sa qualité et sa précision (je te remercie encore mille fois!).

Nul besoin donc de se lancer le gant à la figure pour un duel à mort (ben oui, je l’aime bien moi, ShootJapan).

via GIPHY

Chaque bloggeur a son style, son point de vue et son ressenti et tous les goûts sont dans la nature. Si 300 sites écrivent sur le Mont Fuji, cela fera autant de points de vue à lire, autant d’angles différents. Les informations se recroisent et sont similaires? Aux bloggeurs d’enrichir le sujet avec leur signature. Mais aller accuser le voisin de reprendre le sujet est à mon sens de la malhonnêteté. Il peut difficilement placer le Mont Fuji ailleurs et changer sa météo. Ce qui nous amène au postulat #2.

Postulat #2 : C’est la qualité de la plateforme, la qualité des articles, la qualité des médias qui font le succès d’un site internet. Mais aussi, et c’est incontrôlable, les goûts et intérêts du public. Plutôt que de dénigrer le voisin, n’est-il pas plus agréable d’aller de l’avant en échangeant avec ses lecteurs?

(Vous avez 3 heures, dictionnaire interdit)

Postulat #3 : Internet a de merveilleux qu’il y a de la place pour tout le monde. Si un lecteur passe par chez moi, cela ne signifie pas qu’il n’ira pas sur un autre site. Faire un bon article ne « vole pas » les lecteurs du site d’à côté.

D’ailleurs, j’en profite pour encourager de toutes mes forces Bene no Fukuoka. Malgré un travail phénoménal, les désagréments du web et l’ambiance plombe son energie et son courage. Nope, Bene. Tu ne baisseras pas les bras. Not on my watch.

Postulat #4 : Vous pouvez aimer tous les sites que vous suivez, même si leurs propriétaires ne s’entendent pas! Les conflits entre bloggeurs… Devraient rester entre bloggeurs. Et ne pas mêler le public et lui gâcher son plaisir. (Merde quoi)

Postulat #5: une critique constructive, argumentée et amenée avec sympathie est toujours la bienvenue. Lorsqu’elle dénigre et insulte un auteur, lorsqu’elle a recours à la vulgarité et à des propos extrèmes, la « critique » n’en est plus une, mais une attaque, gratuite, diffamatrice, tapant dans le registre émotionnel. Ne tombez pas dedans. (Wesh, siouplait mes soeurs & frères).

Se taper dessus, ça sert à rien et puis c’est nul (oui j’ai fait 5 ans de droit…). Nous ne sommes plus à la maternelle. Si on ne peut pas s’entendre sur le web, comment arrêter les guerres? Sérieux? Au pire tolérez les autres, au mieux… Associez-vous! Voilà ce qui a motivé la création de Collectif Japon dont je cite l’introduction:

Il existe aujourd’hui un grand nombre de sites et de blogs francophones traitant du Japon sous divers contenus et différents aspects. C’est avec un respect mutuel et des valeurs communes que les sites ci-présents ont souhaité se regrouper et se fédérer, pour proposer aux internautes unréseau de confiance et de qualité autour de la thématique du Japon.

Ce groupement, appelé « Collectif Japon », agit comme un label garant d’une qualité auprès du lectorat de ces sites, qui partagent sérieux et rigueur pour présenter des informations et des contenus uniques.

Vous y découvrirez tellement de sites et blogs géniaux que j’en suis émue. Les délicieuses recettes de CocoYuyu, le magnifique (allez voir!) site de Issekinicho ou encore le très informatif Japon Infos.

N’est-ce pas génial d’améliorer la visibilité de tous et de faciliter l’accès aux amoureux du pays du Soleil Levant? Ne gagne-t-on pas plus à s’entendre, à partager et à échanger? 

Merci du fond du coeur à ceux qui m’ont lu jusqu’ici, vraiment.

Aux bloggeurs: continuez!

Aux lecteurs: explorez!

Aux haters: allez chez le psy, mangez du chocolat, bref, ça tourne pas rond!

via GIPHY

RELATED POSTS

33 Comments

  1. Répondre

    Manek

    19 octobre 2016

    Il suffit juste de ne pas lire les blogs des autres, de ne pas être sur Twitter et de juste écrire car tu aimes écrire…. Les critiques, tu t’en moques.

  2. Répondre

    Julien

    24 septembre 2016

    Hello je suis resté 6 ans travailler au japon et maintenant que je suis rentré en france jai sacrément le mal du pays levant.. merci pour ton blog, merci a tous les bloggers qui partagent leurs experiences nippones.. comme dit ma grand mere: cest chouette internet qua ème hé?!
    Faut rester relax pour cette histoire de guerre des bloggs hein! Tous ont leur interet..

  3. Répondre

    Kevin Destrem

    19 juin 2016

    Merci pour cet éclaircissement, j’ai appris quelque chose ce soir grâce à ton blog.

    Je suis tellement déconnecté du reste de la communauté que je n’étais même pas au courant de l’existence de ce type de conflit. Ca ne me surprend pas plus que ça, à titre personnel j’ai déjà unfollow pas mal de ces blogs, nombre de sujets ne m’intéressant simplement pas ou peu (spam d’actualités japonaises en retard de 3 jours, articles repostés pour la 20ème fois ou marronnier pour touristes, publirédactionnel fade, …)

    D’un oeil extérieur, ce que tu décris ressemble surtout à une guerre d’ego et de personnalité provenant d’un groupe assez restreint d’individu.
    Ca me fait beaucoup penser à certaines guerres d’ego qui ont lieu depuis des mois sur YouTube entre personnalités se revendiquant créateur de contenu et d’autres qui s’adonnent aux vidéos sponsorisé, putaclick, top, …
    Ce ne sont pas les mêmes sujets et les mêmes personnes, mais les problèmes et les symptômes semblent fort similaires.

    Le problème principal étant surtout des objectifs fort différents suivant les personnes. Certains font ça de façon désintéressée comme un loisir, d’autre pour la reconnaissance ou comme une activité professionnelle où le but est de dégagé des revenus.
    Forcement ça crée automatiquement quelques frictions et des méthodes assez différentes, c’est humain même si c’est assez puéril.
    Il est compréhensible d’être tendu lorsque les critiques portent sur des sites qui ont pris des centaines d’heures pour être bâti.

    Le mieux est surement de prendre un peu ses distances et de se concentrer sur son propre travail en ignorant les trouble fêtes.

  4. Répondre

    mellelachieuse

    13 juin 2016

    Tu as tellement raison ! J’ai compris cela il y a peu à mes dépends.. J’étais sur un groupe Facebook de un Gaijin au Japon (avec plus de 10000 membres) et j’ai voulu partager sur le groupe un album photo de mon voyage au Japon via ma page pro de photographe (ce n’était ni une page dédiée au Japon ni une page dédiée à mon blog qui lui n’est d’ailleurs pas uniquement sur le Japon), et ben ça m’a valu d’être bannis du groupe par son égocentrique d’administrateur tout ça parce que d’après lui partager ses photos en provenance d’une page c’était essayer de se faire sa pub .. je voulais juste partager mes images avec les autres et je suis accusée d’être quelqu’un d’intéressé , tout cela par peur surement que les 10000 membres du groupe ne suivent plus son blog et décident de venir voir ma page pro qui n’a rien à voir avec le sujet du groupe 😀 c’est risible .. Du coup ton article me parle vraiment !! C’est exactement cette guerre des blogs, l’impression qu’il faut absolument garder la couverture que pour soit, à en devenir parano.

  5. Répondre

    Ngee

    30 mai 2016

    Tout d’abord j’aime beaucoup ton blog, et je ne prends pas vraiment parti dans ces guerres de blogeurs qui sont je pense inévitable de toute façon, sachant que pour certains c’est un vrai buisness. Je prends l’expemple d’un gaijin AJ qui fait du publirédactionnel (sans l’indiquer et ça je déteste ça ^^, j’ai rien contre les articles sponsorisés il faut bien manger, mais il faut rester honnête avec les lecteurs), et qui fait de la masse com en faisant le sympa en ajoutant des gens de partout et en les virant ensuite pour faire voir qu’il a du succès (et je pense qu’il a pas besoin de ça je suis sur que sont blog marche très bien), perso j’ai juste bloqué tout son contenu où ceux qui en font la pub en masse régulièrement. Mais c’est clair que pour certains c’est une vrai guerre car c’est un buisness (même si c’est pas des gros sous, c’est des sous ^^).

    Mais après c’est vrai que je comprends le coup de gueule de Jordy surtout que comme dit plus haut quand on est un ‘petit’ blogueur’ avec une centaine de pages vues à la journée, et qu’on pique une ou deux photos sur internet c’est pas bien mais ça reste ‘compréhensible’.

    Par contre quand on est un site comme dozodomo (que j’apprécie aussi au passage, je suis plus mitigé que jordy sur son point de vue radical ^^) pique allègrement du contenu sans citer les sources ou demander au préalable là c’est pas la même et je peux comprendre qu’on remette à sa place ceux qui le dirigent. Respecter le travail des autres c’est quand même un minimum, les gens ont l’impression que de reprendre des photos c’est pas grave car c’est sur internet (comme la musique etc) mais derrière il y a des gens qui ont bossé, qui ont un certains talents et qui aimerait au moins être ‘cité’ ou avoir demandé gentiment la permission (ça coûte rien juste un mail) mais ça demande plus de boulot…

    Mais bon après quand on bosse sur le web il faut aussi se dire que son contenu sera piqué, il ne faut pas valider le concept, mais il faut accepter l’idée et pas rentrer dans des guéguerres qui de toutes façon ne changera rien, je veux dire au pire jordy aura fait perdre quelques visiteurs à dozodomo. Et essayer de contrer ceux qui pique le contenu ou qui s’inspire pour faire des choses plus original qu’ils seront plus difficilement copiable. Mais bon je comprends que c’est rageant, la situation n’est pas simple, mais les guéguerre ne sont clairement pas la solution. Après il ne faut pas passer sous silence ce genre de chose histoire que les gens puissent savoir comment se comporte intel ou intel et se fasse leur opinion, mais sans pour autant partir dans des ‘guerres’ ouvertes.

    En tout cas vue que je ne pense pas l’avoir déjà fait je finir avec un merci pour ton blog qui permet de découvrir le japon sans passer par les clichés à clique que fournissent en masse certains autres sites/bloggeur sur le japon.

  6. Répondre

    Mikki Forever

    23 mai 2016

    Bonjour Amélie-Marie !
    Mon heureux travail du dimanche terminé, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ton article… Encore nouvelle dans le merveilleux monde du blogging (j’ai mis 1 an à me décider) (je suis lente, oui), ton récit m’a rappelé les guerres de l’époque, entre forums. Un clic mal placé, une virgule de travers, et l’univers se déchaîne. Je trouvais cela très curieux, ces conflits virtuels, qui pouvaient causer des dégats bien réels, hélas.

    Créer un blog est avant tout une histoire de coeur. Je suis régulièrement ton blog et celui de Béné : vous faites vivre votre Japon à travers vos lignes, avec naturel et fraicheur. Ce sont vos articles qui m’ont permis de toucher du doigt le Japon de tous les jours, et de nourrir mes propres projets. Je vous remercie !

    Je sentais, dans ton écriture, l’amoureuse des mots. Ah, les dissertations : je les appréciais, moi aussi. Et les cours de droit…! Que de souvenirs n_n. Eh oui, même les bizarroïdes de mon espèce chauffent les bancs des facs de droit.

    Les tensions entre bloggeurs ne disparaitront pas, hélas. Mais j’espère que la persévérance des bloggeuses et bloggeurs passionnés, elle, restera intacte. C’est très beau, ce que je viens d’écrire. (se la pète) (j’ai des vices de ce genre, oui).

  7. Répondre

    lechameaubleu

    19 mai 2016

    Amélie, Qu’est ce que je te comprends!!!! Mais essaye de mettre de la distance. Il est toujours plus facile pour des gens d’émettre des critiques sur ce que les blogueurs font. Reste toi même est authentique. Si les gens ne sont pas contents libre a eux de ne pas te suivre. Nous ne les forçons pas à lire nos articles.
    Imagine ce que ca peut être quand tu fais des posts sur la cuisine. tu te fais insulter aussi car soit disant tu ne fais pas la recette originel… pff…

    Bref trace donc ta route et continue a partager ce que tu aimes. Qui t’aime te suive 🙂
    Le Yin
    http://www.lechameaubleu.com

  8. Répondre

    Mon nom

    17 mai 2016

    C’est peut-être pour ça que y’a que des débutants qui font des blogs….le nombre d’articles en dizaines d’exemplaires qu’on peut lire sur les supermarchés ou la recherche de travail…. Les vieux de la vieille qui auraient des trucs intéressants à écrire, et ben ils écrivent pas ou ils écrivent plus… serait-ce à cause des gue-guerres?

    • ameliemarieintokyo

      17 mai 2016

      ‘y ai été un peu fort en parlant de guerre, mais c’est vrai qu’une certaine ambiance pèse sur les blogs. Ça ne décourage pas les petits nouveaux, mais les anciens ont sans doute moins l’envie.

      En tout cas, merci encore de cette intervention.

  9. Répondre

    Lawcelot (@Lawcelot_)

    17 mai 2016

    Bonjour Amélie, merci pour cet article très intéressant!
    Qui a d’ailleurs suscité chez moi une grande incompréhension en découvrant cette « guéguerre ».
    Je me suis d’ailleurs pris au jeu de la dissertation, si on peut dire ça comme ça.
     » Plutôt que de dénigrer le voisin, n’est-il pas plus agréable d’aller de l’avant en échangeant avec ses lecteurs?
    (Vous avez 3 heures, dictionnaire interdit) »
    Je n’ai pas utilisé de dico, mais j’avoue l’avoir fait en 4 heures.

    Pour rester sur le sujet, j’aime beaucoup la rédaction de cet article, et des autres que j’ai pu lu en général.
    Je me reconnais un peu dans tes premières lignes qui concernent l’écriture.
    Menfin, un grand merci donc pour toutes ces découvertes, et aussi pour les quelques infos pratiques que je rassemble au jour le jour.

  10. Répondre

    Little Sushi

    14 mai 2016

    Salut Amélie Marie ! Merci pour ton article fort intéressant 🙂
    Je me permets de répondre, ayant relayé le coup de gueule sur ma page Facebook, et je peux dire que je suis d’accord avec toi… jusqu’à un certain point.
    Il peut régner sur la blogosphère Japon une atmosphère pourrie parfois, mais je rectifie : ce n’est pas à proprement parler une « guerre des blogs ». C’est une guerre entre 2-3 gros sites qui ‘vampirisent’ la communauté (et qui se bouffent entre eux), et au milieu quelques blogueurs qui voudraient exister, et tiennent tête.
    Jordy, je le comprends : il est photographe professionnel, passionné par son projet, et il dépense un temps fou et de l’énergie pour créer des contenus uniques, originaux. La plupart des blogueurs (peu importe leur popularité) fonctionnent ainsi. Le contenu n’est pas « à 80% original » (comme l’a mentionné Vincent R. dans ses réponses) : il l’est à 100%, ce qui demande du temps, tu le sais puisque tu travailles dur sur tes propres articles ! (et ça je n’en doute pas)
    Ce qui m’a décidé à relayer la publication de Jordy sur mon mur, je vais te le dire, ce sont les réponses limite méprisantes de Vincent R. (qui ont, depuis, disparu des commentaires évidemment). J’avais déjà eu des mots avec lui à l’époque où DozoDomo piochait allègrement des photos sur instagram ou ailleurs, en faisant semblant d’en être l’auteur, pour récolter tous les lauriers d’un photographe qui ne sera jamais reconnu pour son travail. Moi je trouve ça moche et peu respectueux.
    Donc oui, on peut tous vivre ensemble. Mais ça demande du travail de la part de tout le monde, et c’est valable pour DozoDomo aussi. Jouer les victimes, c’est facile, mais se remettre en question demande plus de courage.
    Ce n’est qu’un avis personnel. Je continuerai de lire tes articles avec plaisir évidemment. Car entre blogueurs, personnellement je ne ressens pas tant d’animosité. Bref^^ Bonne journée à toi !

  11. Répondre

    florine

    14 mai 2016

    Bonjour,
    Je ne sais pas du tout de quoi tu parles mais je voulais juste te dire 2 choses:
    > je ne lis pas de plateforme car je préfère la sincérité et le naturelle d’un blogueur/blogueuse où transparaît sa personnalité à travers son écriture
    > pour te rassurer: j’aime énormément ta façon d’écrire ! Et quelque soit le sujet traiter, c’est le plus important. C’est ce qui donne envie de revenir, pour te découvrir. Je ne suis pas beaucoup de blog, mais tu as cette façon de raconter les choses qui est tellement douce et claire. Bref, je te lis plus pour ton style que parce que ca parle du japon en fait!
    En esperant que tu puisses continuer longtemps 😉

    • ameliemarieintokyo

      14 mai 2016

      Merci beaucoup de ton très gentil commentaire et de ce retour! Et je compte bien continuer et me blinder un peu plus ^^. Fallait que ça sorte, ça bouillonne depuis quelques temps!

  12. Répondre

    nemuyoake

    14 mai 2016

    Je n’avais aucune idée de l’existence de cette guéguerre entre bloggeurs… Ca n’a aucun sens.

    • ameliemarieintokyo

      14 mai 2016

      On est bien d’accord! 🙂 Tout les blogueurs ne sont pas concernés heureusement!

  13. Répondre

    tetoy

    14 mai 2016

    Ah bah je suis contente de lire un article comme celui là. En tant que lectrice j’ai vu passé des énervements sur le sujet « Blog japon ». Et ça m’a soulé parce que c’est pas mes affaires XD J’aime lire différents articles (qui peuvent traité du meme sujet) sur différents blogs. Il y en a des super ! Et ça permet d’avoir son point de vue par rapport à tout ce que vous montrez. Bravo pour tout ce que vous faites ^^
    Apres c’est dommage de se prendre la tête pour ces choses là. De mon point de vue il y a plus grave dans la vie (je comprend aussi que ça puisse bien enerver…) Mais courage ! J’adore lire vos blogs. 🙂

  14. Répondre

    m0shi

    13 mai 2016

    Tu fais sans doute écho au « coup de gueule » d’il y a quelques jours ?

    Étant adressé principalement à Dozodomo et faisant parti de l’équipe, il est normal de réagir comme ça pour toi, même si (je pense) tu ne fais clairement pas parti des reproches fait à ce site.

    Il s’est passé des bien plus gros clash, venant souvent de la même personne d’ailleurs (ou plutôt des 2 même) que ce post.

    Et franchement, tu auras beau défendre ton steack, il à raison à 100% dans ce qu’il dit, à savoir que ces gros sites font principalement des articles à clics et tuent les vrais producteurs de contenu, ceux qui investissent, se déplacent et créent.

    Petits à petits, ce monde se décourage et il ne restera que les grosses plateformes, ne faisant que des top 10, top 5, top kekette ou reprendre de petits buzz ou re transcrire/traduire des articles (et on parle pas de vol de photo ou contenu).

    S’il y a un public pour ça, tant mieux, mais après, il faudra pas s’étonner d’entendre les gens dire « le Japon s’est pourri », parce qu’ils ont pas vu des petites culottes partout ou entendu les gens parler et agir comme les manga, n’ont pas touché des nichons dans les transports afin de rendre une japonaise heureuse, etc… des clichés quoi.

    Le reste, perso j’ai jamais suivi ces histoires de « j’ai fais ça, tu as fait la même chose 2 jours après » etc… bien que comme tout le monde, j’ai déjà eu des doutes (par exemple, mon itinéraire 2015 reproduit quasi à l’identique, étape par étape), mais comment en être sûr à 100% et surtout, si ça leur fait plaisir, tant mieux, chacun aura sa conscience.

    Bref, même si j’aime toujours beaucoup ta plume (tu écris vraiment bien, c’est très agréable, quelque soit l’article), c’est, je trouve, pas la plus grosse affaire « Japon » de ces derniers mois :p

  15. Répondre

    Christine

    13 mai 2016

    Bonjour Amélie! Je lis de nombreux blogs/sites sur le Japon, l’apprentissage du japonais, etc. J’ai été approchée une fois pour apporter ma contribution sous forme d’articles sur le sujet de l’apprentissage de la langue japonaise mais 1. je n’ai pas trop de recul sur mon propre apprentissage 2. J’ai trop peu de temps (je me contente d’une page FB pour garder la trace de ma façon d’apprendre en autodidacte et au passage si ça peut servir à d’autres, tant mieux). Je ne savais pas non plus qu’il y avait des tensions entre bloggueurs…. j’avais juste remarqué que les blogs « masculins » (pas tous non plus) se la pêtaient un peu plus (enfin c’est mon ressenti). Au fil des abonnements/désabonnements, je me rends compte que j’apprécie plus les blogs « de filles ». Le style rédactionnel, les sujet abordés et, peut être, leur plus grande objectivité sont peut être les raisons de cette préférence.
    Dans tous les cas, je rejoindrai ta conclusion: bloggueurs et bloggueuses, continuez! Les lecteurs sont ravis.

    • ameliemarieintokyo

      13 mai 2016

      Bonjour et merci de ton témoignage.

      Bravo pour cette apprentissage de la langue et pour l’utilisation de Facebook en tant qu’outil d’étude!

      C’est mon ressenti aussi. En tant que « rédactrice » j’ai de temps en temps des petites remarques acerbes (anonymes) qui laissent planer un doute désagréable mais jamais je n’ai ressenti de l’animosité côté femme.

      Ce que j’aimerai c’est un internet heureux, mais je dois rêver :D.

  16. Répondre

    Sharon

    13 mai 2016

    Je prends mon courage à deux mains et tente une une constructive, argumentée et amenée avec sympathie selon tes propres termes ^^ Déjà merci d’avoir précisé cela. Je ne suis pas une grande lectrice de blog, mais quand j’ai une critique, je me censure souvent pas peur d’éreinter le rédacteur…Ton article est intéressant, mais trop rédigé du point de vue d’une bloggeuse qui fait partie du microcosme Blogosphère-Japon. Donc pour une lectrice comme moi, qui lit peu de blogs, et a fortiori de blogs sur le Japon (oui tu as l’exclusivité), qui ne suit pas ce qui se passe dans les commentaires et les rédactions, ton propos est un peu flou. Je comprends qu’il y a des commentaires négatifs, de la concurrence… mais comment cela s’exprime-t-il ? Je n’arrive pas à distinguer quel est le problème : la guerre interne, le comportement des lecteurs ?
    Par contre je pense que c’est compliqué pour toi de donner des noms, des adresses pour illustrer ton propos, et c’est certainement pas ton but…. mais voilà, j’ai l’impression de ne pas avoir le « bagage » nécessaire pour comprendre les sous-entendus de ton article :'(

    • ameliemarieintokyo

      13 mai 2016

      C’est une présentation de mon ressenti sur le blog, suivi du choc de découvrir les conflits du web et enfin, un double appel. Un appel aux rédacteurs à plus de paix et un appel côté lecteur, à ne pas se mêler de ce genre de conflit. Parce que le lecteur doit profiter à fond de ce qu’il trouve sur le net, et que prendre parti dans les guerres d’égo ne peut que le desservir. En gros, c’est con de pas aller voir à côté parce que les auteurs ne s’entendent pas!

      Et je ne m’étendrai pas sur les conflits existants parce que je voudrais justement que ça puisse s’apaiser et s’arrêter surtout. Mais là j’ai de l’espoir!

  17. Répondre

    bibliblogueuse

    13 mai 2016

    Merci pour ce bel article ! Nouvelle sur la toile, j’ignorais qu’il y avait une guerre ouverte aussi importante sur la blogosphère. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il y a de la place pour tout le monde : il m’arrive souvent de consulter plusieurs sites qui traitent du même sujet pour me faire une idée, pour recouper des informations. Quant aux attaques ad hominem (ad feminem ?), c’est très dommage en effet, on peut discuter des arguments, mais s’attaquer à des personnes, je ne vois pas bien l’intérêt, je ne pensais pas que la blogosphère pouvait parfois se transformer en cour de maternelle. Courage et continue à tracer ta route !

  18. Répondre

    Sarah

    13 mai 2016

    Ahhh il est génial ton article !!! C’est courageux d’en parler, et j’espère que cela permettra aux gens de relativiser sur certaines choses…
    Je me disais justement ces derniers temps (car oui j’ai enfin appris à me servir de twitter), que c’était vraiment dommage ces conflits, ça vient dégrader le plaisir qu’on a en tant que lecteurs à lire le travail énorme des blogueurs, et c’est contre-productif puisqu’au final ça serait tellement mieux qu’il y ait une bonne entente ou une tolérance tout du moins !
    En tant que lectrice, certains trucs ont un peu ternis l’image que j’avais de certains blogs, et c’est dommage car le fait de lire des choses sur le Japon, c’est un passe-temps qui permet de s’évader, et les conflits on en voit assez dans notre vie quotidienne…
    Au contraire des collectifs comme celui dont tu parles (merci d’ailleurs, je ne connaissais pas !), ça vient élargir les sources et les points de vue, et c’est chouette ! Personnellement, j’apprécie d’ailleurs beaucoup le partage sans prétention aucune des noms de nouveaux blogs/sites (ou anciens), et comme tu le dis si bien, si le contenu des blogs lus nous plaît, on n’arrêtera pas de les consulter pour autant !
    Et enfin, je le re-dis, j’adore tes articles, la façon dont ils sont travaillés, la diversité des thématiques, et la façon dont les sujets sont abordés; je guette chaque nouvelle parution avec impatience haha !
    (bon, voilà un roman, je suis pas synthétique^^)

    • ameliemarieintokyo

      13 mai 2016

      Bonjour et merci de gentil commentaire. Ça me va droit au coeur et je suis contente d’avoir pu faire découvrir le collectif Japon!

      Je suis vraiment émue de lire autant de compliments. Et bravo pour la maitrise de Twitter (il m’a fallu beaucoup de temps avant de comprendre comment utiliser cette plateforme et aussi, comment éviter d’aller dans les conflits avec!).

      J’ai envie que les lecteurs puissent lire ce qu’ils veulent sans tomber sur des injonctions à éviter tel ou tel site, tel ou tel blog, parce que des égos ne peuvent pas se mettre d’accord ^^.

  19. Répondre

    Amygurumy

    13 mai 2016

    Merci pour ces découvertes. C’est dommage que certaines personnes ne soient pas capable de prendre du recul.

    • ameliemarieintokyo

      13 mai 2016

      Bonjour et merci de commentaire!

      Ça l’est en effet, et j’espère que les lecteurs comprendront qu’il vaut mieux se tenir éloigné des conflits ouverts sur les réseaux sociaux. On peut aimer le site Y et le site B même si les auteurs se mettent des coups sur le pif ^^.

  20. Répondre

    Eugenie

    13 mai 2016

    Super article ! J’aime tellement lire tout ce que tu publies, tout comme ce que publie Béné puisque tu la cites. J’essaie de vous le dire à travers certains commentaires mais j’aimerais pouvoir le dire encore plus. Continue ton travail passionnant sur tes sujets !
    Et puisque tu parles de Dozodomo, même si je ne lis pas l’ensemble des articles publiés (il y en a beaucoup et de toutes sortes), j’apprécie beaucoup qu’une telle communauté riche en publications puisse exister ! 🙂

    J’essaie au maximum de ne pas prendre part aux gueguerres entre blogueurs « Japon » (et parfois c’est difficile), parce que comme tu le dis, on a tous nos ressentis sur les lieux ou les thème abordés, mais aussi parce qu’à la base on a (presque tous?) commencé à écrire pour partager notre passion et pour recevoir aussi des autres. Parce que vivre dans un pays ou estimer le connaitre « pas trop mal » ne devrait pas offrir le droit d’être snob !

  21. Répondre

    mariedhauthuille

    13 mai 2016

    Merci pour ce que tu fais, ne perds pas courage! C’est génial, j’adore. Vraiment 🙂

  22. Répondre

    shootjapan

    12 mai 2016

    M*rde par contre j’ai twitté un truc sur Dozodomo et tu m’as twitté une réponse, mais franchement j’ai la mémoire du poisson bleu (j’ai oublié le nom) dans le monde de Nemo.
    Je ne savais pas (ou j’ai surement oublié, c’est plutot ca) que tu fais des posts aussi la bas ?

    Je vais dire une dernière betise, j’ai l’impression que c’est surtout des guerres de blogueuses, non ? Je ne suis pas tout de très près de toutes les facons :/

    Sinon … je t’ai déja dit que j’avais la mémoire courte ?!

    Tchuss ! (le truc qui ne se dit plus depuis 2008 je crois)

    • ameliemarieintokyo

      12 mai 2016

      T’inquiète bifteck, tu es très loin du sujet. J’écris aussi chez eux oui ;).

      Je vais te dire, il n’y a rien à suivre et il c’est pour le mieux. Je suis moi même pas trop éclaboussée par les gueguerres, simplement je voulais exprimer le fait que c’est nul (le niveau d’argumentation frôle le prix nobel).

      Par contre je n’ai eu aucun soucis particulier avec des blogueuses. C’est déjà ça de pris :D.

      J’ai pire dans ma besace: Tout tchuss sur le disco!

    • Bene

      13 mai 2016

      ShootJapan >
      Ca peut peut-etre paraitre etonnant mais chez les blogueuses Japon il n’y a aucun soucis ! Ce sont les hommes qui se font la guerre.

    • Rill

      7 juin 2016

      Oui, je doit admettre n’avoir jamais eu affaire à de mauvais commentaires de la part d’autres blogueuses Japon. Au contraire ! Les trolls venaient pour la plupart de blogs masculins.
      Enfin, moi je n’ai rien contre personne. J’ai bien les blogs de tout le monde. Avoir un différent point de vue c’est toujours chouette, et cela permet aussi de rencontrer un tas de gens passionnants 🙂 J’ai découvert tellement de trucs géniaux en lisant vos blogs, que se serait bien dommage de prétendre marcher sur les mêmes plates bandes. Je me dit souvent « mince, il est trop cool cet article, pourquoi n’en n’ai-je pas eu l’idée ? » xD Je rajoute donc souvent des liens vers les autre blogs dans mes articles, parce que j’aime que mes lecteurs puissent comparer et trouver les articles qui leur plaisent.
      Continuons à écrire ce qu’il nous plait, et allons boire un café 🙂

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.