La culture du kabe don, cette technique de drague japonaise…

kabe don

Si vous êtes amateur de manga, ou plus généralement de culture populaire japonaise, le kabe don ne vous aura sans doute pas échappé... Que connaissez-vous de cette technique de drague (ahem) made in Japan ?

Dérivée de la culture shoujo, ces manga fleur bleue pour jeune fille, le kabe don est une déclaration d’amour un poil préhistorique. Alors que la belle est adossée contre un mur, le bellâtre plaque brutalement sa main se penchant vers son aimée pour lui faire une déclaration enflammée.

Hm.

Le kabe don fait s’enflammer le coeur des femmes (il parait).

Kabe don

« Beaucoup de jeunes filles rêvent du kabe don » (sic)

Cette technique de drague propre à la culture nipponne m’avait complètement échappée, jusqu’à ce que je me mette à lire des shoujo. Me délectant d’histoires d’amour torturées (et passablement absurdes), j’y notais une récurrence flagrante. Le plaquage de la jeune fille au mur, ne pouvant fuir et l’acte dominateur de se pencher vers elle en lui faisant (imposant) une déclaration d’amour. Cette dernière appartient d’ailleurs plus à de la possessivité qu’à l’amour « ne regarde personne d’autre que moi », « tu es à moi » etc. …

Ao Haru Ride – source: http://blog.nihongo-center.com/

Alors que j’évoquais ce point avec une copine autour d’un verre, elle s’est fichu de ma poire. « Quoi, tu ne connais pas le kabe don ? Mais c’est trop… kyaaa!« . Ah. Certes. Il parait que les japonaises en rêvent, en particulier si l’homme est un ikemen. C’est à dire beau/sexy.

D’où vient l’expression ?

L’étymologie n’est pas très complexe. Kabe signifie mur (壁, かべ). Don (ドン) est une onomatopée faisant référence au bruit lorsque l’on frappe quelque chose de dur. Cet extrait du drama « Allez, Je Vais Pas Au Travail Aujourd’hui » (tiré du manga du même nom) en est la représentation typique. Évidement, sans le scénario, c’est un peu dérangeant. En vérité, même en connaissant l’histoire, je reste mitigée. Est-ce vraiment désiré/désirable comme comportement ?

Ce cérémonial est apparemment plutôt connu puisqu’on en parle même en France. En tout cas, la technique est tellement rêvée, populaire, qu’en recherchant sur le sujet, je découvre plusieurs campagnes publicitaires y recourent pour attirer les foules. Le kabe don fait donc vendre !

Bonus : plus besoin de « vrai » mec pour vivre le frisson d’un kabe don.

Quand les marques n’utilisent pas de beaux mannequins, elles font appel… à la poupée en silicone. En effet,  le café MARRIGAE Torokeru Caramel et Chocolate Pudding, ouvert à Harajuku, permet de vivre l’expérience avec ce prince charmant en plastique. La marque n’a pas lésiné sur la qualité et le silicone est si doux – parait-il, que l’on s’y méprendrait pour de la vraie peau. Je frissonne (ou pas, je vous rassure). Bon, Tokyo peut être loin pour certain.e.s.

Kabe don par un prince charmant en silicone – source: http://youpouch.com/

Vous attendant sagement, votre prince charmant est disponible selon 5 scénarios: sélection du jour, jour de remise des diplômes, ami d’enfance et confession d’amour. Il ne vous reste qu’à fondre de plaisir en vivant cet instant intense, avant de vous gaver de gâteau au chocolat. Il en faut peu pour être heureux, n’est-ce pas ?

Moitié convaincue.

Personnellement, je n’y vois aucun attrait ni excitation. J’imagine que si quelqu’un avait eu l’idée saugrenue de me faire le coup, mon premier réflexe serait certainement de me sentir agressée. Clairement, le geste envahi l’espace vital de l’autre – de manière brutale ou par surprise. L’esprit est somme toute de « faire craquer ». C’est à dire s’imposer et faire céder. Bien que n’aimant pas la violence, je serais ensuite sans doute à deux doigt de caser un coup là où je pense (nul part, hein !). Blague à part, ce sujet a été pris au sérieux par certains. Internet regorge de techniques anti kabe don. Ouf, qu’on se rassure, tous les japonais n’adhèrent pas à 100% à cette technique de drague.

Source: http://blog.livedoor.jp/kinisoku/archives/4233755.html

Les humains sont ils les seuls à draguer de cette manière ? La réponse est non, image à l’appui…

Kabe don miaouuuu !

Si même les chats s’y mettent, où va le monde ?

Cette image est très troublante…

Enfin, lorsqu’il s’agit d’en rire et de faire des vidéo délirantes, les lycéens japonais sont plutôt futés. Le kabe don est détourné et pratiqué à toutes les sauces.

RELATED POSTS

5 Comments

  1. Répondre

    Madame Fujoshi

    21 avril 2015

    Moi aussi, j’étais passée à côté du truc (pourtant, j’en ai lu des shôjo) (pas tant que ça ok) (bref). Comme toi, j’ai pas compris, et je comprends toujours ça. C’est si « kyaaa » de se faire plaquer contre un mur ? Moi je connais que les bousculades dans le métro, c’est vrai que c’est moins glamour… Et dans les shôjo, c’est toujours le bishi de la mort qui tue, le ténébreux « que tu sais pas s’il te sourit ou s’il veut te tuer »… Elles ont d la chance, les héroïnes de shôjo ? A voir… En tout cas, le mec en silicone… c’est tout vu. C’est no O_O (super, ton blog !)

    • ameliemarieintokyo

      9 mai 2015

      Je t’avoue, même en connaissant maintenant le phénomène, je reste dubitative. Même si c’est un beau garçon, je crois que mon réflexe serait de lui foutre une torgnolle (vu mes réactions violentes lorsqu’on me fait « bouh » dans mon dos pour me faire peur x)).

  2. Répondre

    Vie de Herisson

    13 mars 2015

    Ha ha ha XD C’est certains qu’en France une telle déclaration s’apparente plus à une agression….

Partagez vos impressions, idées et expériences avec moi :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.