Gâteau à l’orange à l’autocuiseur à riz japonais

Depuis que je vis au Japon, je dois faire avec des petites cuisines, pas toujours pratiques, et surtout, l'absence de four! Mon meilleur ami, c'est l'autocuiseur à riz japonais avec lequel on peut mine de rien faire beaucoup de recettes... Aujourd'hui, j'ai testé le gâteau à l'orange!

J’ai testé la recette du gâteau à l’orange à l’autocuiseur à riz japonais et je me suis régalée! Rapide, facile et pratique si vous n’avez pas de four, elle est vraiment parfaite pour se faire un petit gouter sympa avec des amis.

Une recette Tasty Japan

Côté cuisine, je suis une vraie tarte. Je manque de temps, d’imagination et surtout, d’envie… Mais la page Facebook Tasty Japan, qui publie quotidiennement des recettes en général facile et rapide à faire sous forme de petite vidéo, me donne de plus en plus souvent l’envie de me lancer. La semaine dernière, la page a partagé (ou repartagé!) une vidéo de 7 recettes sucrées ou salées faciles à faire à l’autocuiseur à riz japonais. Je bavais derrière mon écran et je me suis dit qu’il était temps que je fasse quelque chose de mon autocuiseur de compétition.

Si vous maîtrisez le japonais, allez vous inspirer de la recette originale ici et ci-dessous en screenshot.

Recette du gâteau à l'orange à l'autocuiseur en japonais

Les ingrédients

Ingrédients

Les quantités sont données pour un gâteau cuit dans un autocuiseur de 5.5合. En japonais, ce gâteau est appelé « Cheesecake à l’orange » mais personnellement je ne considère pas que ce soit un vraiment un cheesecake. La texture et le goût me rappelle plutôt le gâteau au yaourt. Passons, voici la liste des ingrédients:

  • 50 grammes de cream cheese
  • 50 grammes de beurre
  • 2 oeufs
  • 100 gr de sucre
  • 150 gr de farine à pancake
  • 1 orange
  • 1 cuiller de jus de citron

Au Japon, le plus cher à acheter, c’est évidemment le cream cheese et le beurre. Côté sucre, je n’aime pas le sucre blanc, j’ai donc opté pour du sucre roux, ce qui a donné à mon gâteau son aspect caramélisé après cuisson. J’étais aussi bien embêtée pour l’orange car quelque soit le supermarché, je n’ai trouvé que des oranges importées de Californie. Le hic, c’est qu’en Californie ils utilisent des pesticides fortement soupçonnés d’être cancérigènes, interdits au Japon. Je ne mange ni orange ni pamplemousse depuis mon installation au Japon… J’ai accepté de faire une exception cette fois-ci. La recette indique le besoin d’une orange, mais je pense que 2 oranges ne seraient pas de trop pour faire le fond du gâteau.

gâteau à l'orange à l'autocuiseur

 

J’ai acheté un paquet de farine pour faire des pancakes classique, mais la prochaine fois que je prépare ce gâteau, je compte essayer avec de la farine gluten free. Les paquets de farine pour pancake sont en général de 200 gr, il faut donc faire attention à ne pas le vider entièrement.

Gâteau à l’orange à l’autocuiseur: la recette

#1: le cream cheese doit être à température ambiante pour pouvoir bien le mélanger avec le sucre.

#2: Une fois le sucre bien incorporé au cream cheese (ça peut prendre un peu de temps), ajouter les 2 oeufs entiers.

#3: Après avoir bien (très bien!) lavé l’orange, rapez l’orange au dessus de la pâte. Attention aux doigts! J’aime beaucoup les zestes d’orange donc je n’y suis pas allée de main morte. Ajoutez ensuite une (ou deux ;p) cuillers de jus de citron.

Étape 4: Incorporez ensuite la farine à pancake (150 gr!) et le beurre fondu.

#5: Beurrez l’autocuiseur, saupoudrez du sucre dans le fond et repartissez-le bien. Puis ajoutez l’orange que vous aurez préalablement coupée en tranches fines.

gâteau à l'orange à l'autocuiseur

#6: Versez la pâte et répartissez-là bien sur les oranges. Mon autocuiseur à riz japonais a un mode pour gâteau, c’est donc le mode de cuisson que j’ai choisi. Il faut compter 40 minutes.

Le résultat de la vidéo 😀

La réalité 😀

#7: Le gâteau est délicieux à manger encore tout chaud! Il passe très bien avec du thé (l’hiver) ou de la glace (l’été)!

La vidéo:

Crédits image: Buzzfeed

ameliemarieintokyo

Née en 1988, dans la région nantaise, baccalauréat littéraire. Études juridiques: M1 droit économique communautaire et international, M2 Droit Maritime. DUT de Français langue étrangère. Addiction: littérature, journaux, cinéma (Ozu, Kurosawa), voyager.

Envie de réagir?