Franponais, le malencontreux usage de la langue française au Japon

Franponais

Avez-vous croisé du franponais durant vos voyages ou séjour au Japon ? Il ne s'agit pas d'un nouveau plat à la mode mais du malencontreux usage de la langue française par les japonais. (Très) Régulièrement pointé du doigt sur les réseaux sociaux, je vous partage ci-dessous le top de mes trouvailles !

Mais que fait l’Académie française ?!

Bien vite, le francophone voyageant ou vivant au Japon est amené à croiser une forme linguistique étrange… le franponais ! Que cela soit dans les magasins à 100 yen, les restaurants ou encore les enseignes des magasins, l’utilisation malencontreuse de mots français au Japon prête à sourire. Et désole aussi les traducteurs, qui aimeraient voir les japonais lâcher Google Traduction pour faire du travail un peu plus sérieux. Plongeons nous dans cet univers.

Franponais

Je va à la campagne moi.

Le franponais, c’est comme le franglais ou le japlish, un accident de parcours !

Parfois, on souhaiterait presque que le franponais soit volontaire, tellement l’accident semble gros. En effet, j’ai lu de jolies perles de langue qui méritent presque d’être dans un recueil de poésie.

Cependant la réalité est que comme pour le franglais (composé de français et anglais) ou encore le japlish (japonais et anglais, Japanese/English), le franponais est le résultat d’une couille dans le système.

Pardon, d’une maladresse involontaire d’un décideur, qui a un moment X a trouvé l’idée de caser du français super cool. Néanmoins, ledit décideur n’a pas jugé particulièrement utile de faire vérifier le texte. Peut-être parce qu’il a foi en les internets ou peut-être parce que le petit nouveau, là, il a passé 5 jours à Paris. Ça le qualifie d’office comme traducteur assermenté. Au moins. Finalement, peut-être que le grand chef s’en fout aussi un peu. Il doit aller au golf à 15 heures alors, vous savez, il a d’autres chats à fouetter.

Franponais

Mais pourquoi !?

Parce que la Tour Effeil, les macarons, l’Orangina… La France plait et fait (encore) rêver et dans bien des domaines caser un mot français, c’est la crème de la crème du marketing. C’est le cas pour l’univers de la cuisine (les couverts, la nourriture, les plats), la coiffure (les salons, les coupes) ou encore la mode (les fringues, les sacs). Du coup, c’est la fête du slip au Japon et les erreurs, contre-sens poétiques et expressions tirées par les cheveux sont légions.

Finalement, cela ne fait de mal à personne – ou presque, car les yeux de l’expatrié français pleurent des larmes de sang. Le public ciblé par le franponais est avant-tout non francophone et qu’on se le dise, le but premier n’est pas faire aimer la langue de molière, mais de décorer. Et puis, dans le fond, cela nous donne une bonne occasion de chasser ces petites bourdes et de les partager !

franponais

Le franponais glâné au fil des ans.

En fait, pour vendre de la lessive au Japon, rien de bien compliqué. Il suffit de caser un slogan ou des noms français (et un beau gosse). Clairement, la ménagère japonaise sera convaincue que si c’est in French, ça lave mieux. On admire.

Qui dit lessive, dit mode. Honnêtement, c’est vrai que, faire sa vie, au fond, c’est que tout va bien. Je suis plutôt d’accord, on tient là un concept.

franponais

Merci !

Puis, les grands vainqueurs, lorsqu’il s’agit de faire du cool en massacrant la langue française, ce sont les sacs. Du beau sac en toile au sac en papier, vous trouverez un registre varié : expressions étranges, orthographe douteuse, grammaire approximative. L’idée se perd à travers la traduction du japonais au français, voir du japonais à l’anglais au français. Mais ce n’est pas grave, l’essentiel, c’est que cela sonne français.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À pied ou à pieds ?

franponais

Florilège de sacs, faciles à trouver lors de votre passage au Japon. Passez par une chaîne de boutiques à 100 yen (Daiso, Can Do) et vous trouverez votre bonheur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, la décoration pour la maison ainsi que les articles de vaisselle ou encore les boites à bento sont aussi des victimes silencieuses de ce redoutable fléau. On ne l’arrêtera pas !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

franponais

L’immobilier frappe très, très fort !

Je vous invite à lire à voix haute « plaire deuxQ ». Vous m’en direz des nouvelles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est par où chez toi ?

Bah Chez Moi.

Combo architecture VS franponais.

franponais

Les coiffeurs ne sont pas en reste. Voire, sont en peloton de tête question imagination ! De même pour d’autres petits commerces ou cabinets en tout genre.

Autre participant dans cette course au franponais ? La papeterie ! On trouve de bien jolis mots sur les cahiers, carnets, agendas en tout genre. Et aussi sur les trousses, petites poches stylées et classeurs…

Vous pensiez que les vélos étaient épargnés ?

Loin d’avoir fait le tour de mes trouvailles, je vous invite maintenant à découvrir celles des autres. Parce qu’elles valent bien leur pesant de cacahuètes ! Les expatriés au Japon le sont avant tout pour votre service. Nous nous aventurons dans l’archipel avec un but (inavoué) de recherche et de collection de perles franpon-esques.

Le top du franponais sur Twitter

#1 Clairement, y a un baril de sake en trop.

#2 Nous aussi.

#3 Ma foi, c’est pas faux !

#4 Le franponais sévit partout. Partout.

 

#5 Merci. Du fond du coeur, merci.

#6 Le baril de sake a encore frappé !?

#7 Toi… Et ta petite queue !

#8 Merci, vous aussi.

#9 Et on a intérêt à finir son assiette !

#10 C’est bien connu, contre la déprime, les vacances !

D’ailleurs le franponais est une telle star de l’internet…

Qu’un site lui est entièrement dédié. Alors si vous souhaitez aller plus loin, visitez lefranponais.fr. Vous pouvez même acheter l’anthologie. Et si vous voyagez au Japon, n’hésitez pas à partager avec nous vos découvertes.

RELATED POSTS

10 Comments

  1. Répondre

    Joranne

    24 mai 2018

    Pour avoir été confronté à du Franponais en amont de sa création, une graphiste travaillant au Japon m’a expliqué qu’en fait ils s’en foutent royalement. Si à leurs oreilles et yeux la phrase en franponais « fait mieux » ou « fait plus cool » que la phrase exacte, alors il garderont le franponais malgré la présence parfois d’un natif qui aura beau leur répéter que non mais arrêtez ça veut rien dire !

    • ameliemarieintokyo

      25 mai 2018

      Merci ! Ce sont les échos que j’ai eu aussi. Un peu triste (et frustrant pour la personne francophone dans les bureaux !) mais au final, on rigole tellement :).

  2. Répondre

    hikowoon

    25 mai 2018

    J’ai tellement ri ! C’est vrai qu’en Corée du Sud j’avais observé ce phénomène aussi, au début je trouvais ça étrange mais finalement ça me fait plaisir de voir qu’ils aiment toujours la France !

    • ameliemarieintokyo

      25 mai 2018

      Je suis curieuse de voir ce que cela donne en Corée !! 😀

    • hikowoon

      26 mai 2018

      A peu près les mêmes choses, ils mettent des mots français ensemble c’est tout haha

    • ameliemarieintokyo

      27 mai 2018

      Merci ! x)

  3. Répondre

    Emilie

    25 mai 2018

    Ohlalala j’ai bien ri, même si je connaissais déjà le franponais, voir tout ce qu’on trouve au Japon, c’est que du bonheur

    • ameliemarieintokyo

      25 mai 2018

      Merci ! Contente d’avoir chatouillé les zygomatiques des lecteurs 😀

  4. Répondre

    Maëva

    25 mai 2018

    Bonjour Amélie 🙂
    Je suis une lectrice assidue de ton blog et pourtant c’est la première fois que je commente… Shame on me !
    En tout cas, j’ai tellement rigolé avec cet article que je souris encore en tapant mon commentaire… Lors de mon unique voyage au Japon il y a deux ans, j’avais été (incroyablement) (très incroyablement) surprise par le franponais. Notamment le « lavons le linge » que je voyais tout le temps dans le métro et la tasse « tu veux aller où ? ». Ah les bons souvenirs 😀
    Bref, merci pour le fou rire ! Ça met de bonne humeur pour aller bosser !!

    • ameliemarieintokyo

      27 mai 2018

      Merci beaucoup ! Cela me fait laisir de partager de la bonne humeur 🙂 🙂 . Le lavons le linge est mythique. D’autant plus que techniquement, ils l’ont écrit sans faute et c’est pas complètement à côté de la plaque…

Envie de réagir ?